thumbnail Bonjour,

L’attaquant parisien Kevin Gameiro a eu un regrettable geste d’humeur lors de son remplacement face à Troyes. Son comportement est-il condamnable ?

Samedi au Stade de l’Aube, le PSG a connu une soirée quasi parfaite. Les Franciliens ont remporté les trois points qu’ils étaient venus chercher, confortant ainsi leur leadership au classement de la Ligue 1. Toutefois, ce succès important a été quelque peu entaché par un fait de match. Alors qu’on jouait l’heure de jeu, Kevin Gameiro a laissé éclater son mécontentement au vu et au su de tout le monde après s’être fait remplacer par Thiago Motta. En colère d’être sorti aussi tôt, l’ex Merlu a botté de rage dans une bouteille après avoir lancé « c’est toujours la même chose » à Ancelotti. Un comportement qui est venu trahir le mal-être qu’il traine depuis plusieurs semaines. Ce « pétage de plombs » est-il défendable ou pas du tout ?

Pour être passé par les mêmes soucis il y a quelques temps, le défenseur Mamadou Sakho a été le premier à voler au secours de son partenaire. « C’est juste un compétiteur » a lancé le défenseur. Un compétiteur qui aurait donc le droit de remettre publiquement en question les choix de son coach et de se donner à un petit spectacle qui laisse planer des doutes sur son côté professionnel. Même s’il n’est pas le premier ni le dernier à agir ainsi, l’ex Morbihannais a fait baisser considérablement sa cote lors de ce remplacement. Une cote qui déjà était sérieusement réduite. Il s’agit même de la goute qui fera déborder le vase et l’amènera en fin de saison à faire ses valises pour un club de moindre envergure, ou, du moins, moins ambitieux.

Gameiro a donc profité de l’absence de Zlatan Ibrahimovic, suspendu, pour faire parler de lui. Mais, pas dans le bon sens du terme. On attendait qu’il s’exprime sur le terrain, mais, c’est en dehors qu’il l’a fait. Les critiques des observateurs ont fusé à son égard. Mais, au sein du club francilien, on n’a pas cherché à trop en rajouter. C’est le cas notamment de Carlo Ancelotti. S’il a avoué avoir été en colère contre son joueur, le coach de l’équipe a déclaré « comprendre » son attitude. Une déclaration de circonstance afin d’éluder un malaise en cette fin de saison ou un aveu sincère ? Le technicien italien admettrait-il d’une manière indirecte que son attaquant français, arrivé au bout de sa patience, peut très bien se défouler sur une bouteille en plastique tant qu’il n’exige rien à haute voix ?

Alors, selon vous, le comportement de Kevin Gameiro est-il condamnable ou pas ? Sa démarche doit-elle être sanctionnée ou est-ce un non-événement qui concerne un joueur en mal de temps de jeu et dont la frustration peut se comprendre ?

A vous la parole !

A lire aussi :

Tout sur la Ligue 1

Sondage du jour

Relatifs