thumbnail Bonjour,

Par Jean-Charles Danrée

C'est Noël. L'odeur si savoureuse de la période des fêtes m'incite forcément à vous livrer ma liste de cadeaux rêvés.

Cher père Noël,

Pour la prochain année, je voudrais voir le foot français tourner définitivement cette page noire de son histoire. Recommencer à palper l'effervescence des Bleus, pourquoi pas, soyons fous ! Débattre sur le projet de jeu des hommes de Deschamps, les surprises, les révélations, les confirmations, et même les déceptions... Mais enfin, parler football, ballon et terrain plutôt que de cagoles, sanctions et mutins... Avoir le plaisir de refaire le match, et notamment le choc contre l'Espagne, au printemps prochain. Voir une bande de mecs contents d'être là et se faire acclamer par un stade de France conquis après leur combat, quelque soit le résultat. Confirmer que les Bleus de Deschamps sont définitivement sur la pente ascendante, sans dégrader ceux de Blanc pour autant...

Je voudrais voir le PSG assumer son statut. Non pas que j'admire sa direction, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit... Mais pour que le club de la capitale prouve que ces investissements hors-normes seront au moins fructifiés, tant qu'à faire... Pour que le football français redore son blason dans cette p** de Ligue des Champions, la plus prestigieuse des compétitions. Pour qu'Ibra continue à régaler son monde avec ses coups d'éclats, entre reprises accrobatiques, gestes techniques et prouesses physiques dont il a le secret. Et enfin pour que Paris entraîne dans son sillage les autres poids lourds du foot français, avec une politique de recrutement également axée sur les écuries de Ligue 1, et pas uniquement sur les stars naissantes de Serie A...



Je voudrais aussi retrouver la fraîcheur d'un parcours comme Montpellier. Voir un petit tutoyer les sommets. Oui ! L'un n'empêche pas l'autre... Parce que le charme du sport, et du foot en particulier, réside dans son incertitude. Parce que les surprises font partie intégrante de l'histoire de notre bonne vieille Ligue 1, le plus homogène des championnats européens. Parce que l'axe PLM tant désiré par toutes les composantes du foot français a besoin d'être bousculé. Et parce qu'on se surprend tous à rêver, au fond de nous, d'une aventure d'un petit Poucet. C'est tellement humain...

Je voudrais voir les acteurs de Ligue 1 continuer à progresser. Admirer les nouveaux talents, contempler les exploits et les prouesses hebdomadaires... Souligner l'audace et l'esthétique des gestes les plus spectaculaires. M'enthousiasmer devant les missiles surpuissants d'un Alessandrini ou d'un Traoré, et voir d'autres figurants prendre le relais et passer au premier plan... Constater l'intégration rapide et la plus-value immédiate de ce Lucas Moura, dernière trouvaille au prix d'or du PSG...

Je voudrais voir des places fortes du foot français faire leur retour parmi l'élite. Parce que le FC Nantes, l'AJ Auxerre, l'AS Monaco ou le RC Lens, glorieux champions des 90's, n'ont rien à faire dans les affres de la rude Ligue 2... Et parce que ces monuments ont peut-être enfin mangé leur pain noir. (Bon c'est vrai, l'ASM, elle, a commencé le caviar...)

Je voudrais voir le fair-play financier porter ses fruits. Être respecté par les grandes écuries. Créer une réelle équité en Europe, pour démontrer qu'un projet ne se construit pas qu'à coup de chèques et de cheikh...

Je voudrais continuer à bavarder, palabrer et épiloguer devant les exploits répétés de Messi et Ronaldo. Voir ces deux joyaux se disputer le Ballon d'Or jusqu'à la dernière minute de la plus noble des manières, au gré de leurs performances hors-normes, et pas uniquement dans une pseudo-guerre des mots montée de toute pièce par les médias ibériques dans une inévitable quête de "buzz"...

Et je voudrais, enfin, que cette dualité n'occulte pas les autres artistes de la planète football. Les Xavi, Iniesta, Pirlo, Casillas, Rooney, Falcao ou Gerrard, pour ne citer qu'eux... Que le dogme de la statistique ne soit pas la seule certitude pour déterminer la valeur d'un joueur. Et que des profils de maître à jouer, renards des surfaces à l'ancienne, ou défenseurs relanceurs ne soient pas éclipsés par ceux de ces attaquants à tout faire, véritables machines programmées...

Voilà, je m'arrête là. Merci d'avance.


Joyeux Noël et bonne année à tous !





Relatifs

From the web