thumbnail Bonjour,

Facilement vainqueur 3-0 de la Serbie, la Belgique est une équipe de plus en plus rodée. Autopsie de nos voisins belges qui font toujours un peu plus peur aux grandes nations.

Hier soir, pour ce qui devait être l’un des match les plus disputés de la journée entre la Serbie et la Belgique, les Diables Rouges n’ont fait qu’une bouchée de l’équipe de Mihaijlovic. Un 3-0 net et sans bavure qui permet à la Belgique de frapper un grand coup dans son groupe, et de lancer un message à tous les grands d’Europe. La Belgique est bien présente et voudra créer la sensation au Brésil.

Une défense béton

Car la Belgique est avant tout une symbiose parfaite entre joueurs expérimentés mais avec encore une petite marge de progression et jeunes nouveaux qui veulent s’imposer sur le plan international. En effet, la défense à la chance de compter trois joueurs de Premier League dont Kompany, le capitaine de Manchester City, champion d’Angleterre et le capitaine d’Arsenal, Thomas Vermaelen. Jan Vertonghen sur le côté gauche accompagne ces deux cadors en défense. Aux côtés de ces trois joueurs confirmés, un jeune plein d’avenir fait son trou sur le côté droit. Il s’agit du joueur de 23 ans Toby Alderweireld, qui évolue depuis quatre ans déjà à l’Ajax Amsterdam, école hollandaise attitrée de football. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si le jeune latéral évolue dans la capitale des Pays-bas. Ses deux coéquipiers Vertonghen et Vermaelen ont déjà fait leur classe là bas. Une défense à la hollandaise donc pour une équipe Belge qui s’appuie sur une arrière garde expérimentée. Cerise sur le gâteau, Thibaut Courtois dans les bois, appelé à remplacer Cech dans les années à venir, est en train de crever l’écran avec l’Atletico Madrid.

Au milieu de terrain, l’équipe à deux maîtres à jouer. Le premier s’occupe de faire le lien entre la défense et le milieu. Il s’agit de Marouane Fellaini, d’ailleurs absent lors de la victoire face à la Serbie. Le joueur d’origine marocaine fait la pluie et le beau temps avec Everton en Premier League. Le second est bien connu en France puisqu’il s’appelle Eden Hazard. Même s’il est moins performant en équipe nationale pour le moment, il est en charge de dynamiter les défenses adverses par ses coups de reins et sa vitesse. Autour de ces deux tours de contrôle tournent des joueurs qui font sensation. Witsel, acheté 42 millions par le Zenit, et Dembelé, qui vient d’arriver à Tottenham après deux très bonnes saisons à Fulham. L’attaque, elle, est beaucoup plus jeune puisqu’elle compte dans ses rangs Lukaku qu’on ne présente plus ou encore Benteke, 21 ans et buteur hier contre la Serbie manque peut-être encore un peu d'expérience.

Objectif Coupe du Monde

Mais la Belgique n’est pas qu’un ajout de bons joueurs européens. Non, la Belgique est devenu un groupe uni, malgré les problèmes politiques du pays, et qui fait désormais peur à tous les grands pays européens. Déjà vainqueur 4-2 des Pays-Bas en match amical, la Belgique n’en finit plus d'impression et est devenu logiquement un candidat sérieux à la qualification, objectif qu’elle n’a pas atteint depuis 2002. Pour cela, il faudra battre la conccurence de la Croatie de Modric.

 

 

Relatifs