thumbnail Bonjour,

Le match pour la troisième place de la CAN-2012, samedi à Malabo représente une chance pour le Mali de retrouver le podium après 40 ans d'absence.

Si pour le Mali l’opportunité est réelle, le Ghana, favori ébranlé par son échec en demi-finale, le disputera presque à contre-coeur. Traditionnellement, ce match de classement est l'occasion de faire tourner l'effectif, de donner du temps de jeu à ceux qui en ont été privés durant le tournoi. Lors du match de poule qui les avait opposés, le Ghana avait pris l'ascendant sur le Mali (2-0), sur des buts de Gyan et Andre Ayew.

Le Ghana toujours amer

"Ce match pour la troisième place est toujours très particulier, c'est l'affrontement entre deux équipes qui ont perdu, a relevé le sélectionneur du Mali, Alain Giresse. Il y a un aspect moral important, car chaque équipe est touchée moralement". Mais le Ghana l'est sans doute bien davantage que les Aigles, qui se sont inclinés en demi-finale contre le grand favori ivoirien (1-0). Il en a assez des accessits, lui qui figurait sur le podium des deux dernières éditions de la CAN mais ne l'a plus remportée depuis 1982. Et l'éviction par l'outsider zambien, mercredi (1-0), a résonné comme un coup de tonnerre du côté d'Accra. Les joueurs en ont pleuré dans le vestiaire. Alors, troisième ou quatrième...


Car l'entraîneur des Black Stars Goran Stevanovic avait placé la barre très haut. "Nous avons été finalistes il y a deux ans en Angola et répéter ce que nous avons fait n'est pas suffisant", avait lancé à l'orée de la compétition le Serbe, successeur de son compatriote Milan Rajevac après le Mondial-2010 (quart de finale). "Le Ghana est programmé pour prendre la Coupe", avait embrayé le meilleur joueur ghanéen, Andre Ayew...

Le Mali, lui, aborde ce match alors qu'il n'a plus figuré dans le trio de tête depuis 1972 (battu en finale), et qu'il est resté au pied du podium trois fois (1994, 2002, 2004). "Le match pour la troisième place, si on nous avait dit il y a deux semaines qu'on le jouerait, on aurait été content, a souligné le capitaine Cédric Kanté. Il ne faut pas le snober. C'est un match international. Des joueurs qui n'ont pas eu l'occasion de se montrer auront peut-être l'occasion de le faire, et être sur le podium d'une grande compétition, ça n'arrive pas tous les deux ans".

Relatifs

From the web