thumbnail Bonjour,

Pour la deuxième fois de sa carrière, Cristiano Ronaldo a remporté le prix du Goal.com Top 50. Découvrez les dix faits d'arme du Portugais qui ont fait la différence.

ANALYSE
Par Charlie Scott

Cristiano Ronaldo a connu une saison 2011-2012 exceptionnelle. Que ça soit avec son club du Real Madrid ou avec la sélection nationale portugaise. Et ses brillantes performances durant les 12 derniers mois ont fait de lui notre lauréat pour le prix du Top 50 de Goal.com.

Sous le maillot merengue, l'ancien Mancunien a joué un rôle primordial dans la conquête du premier titre de champion depuis quatre ans, tandis qu'avec la Selecçao, il a livré des matches mémorables à l'Euro 2012, contre notamment les Pays-Bas et la République Tchèque, prouvant ainsi qu'il savait aussi se montrer performant avec son pays.

Pour rendre hommage à notre vainqueur, mais aussi pour expliquer en détails ce qui a fait pencher la balance en sa faveur et au détriment des autres stars comme Lionel Messi ou Iker Casillas, découvrez les 10 plus grands moments de la saison de Cristiano Ronaldo. 

10. IL SURVOLE LE DERBY DE MADRID I


Le 26 novembre dernier, à l'occasion du premier derby madrilène de la saison, Cristiano Ronaldo s'est offert un doublé, donnant à l'équipe Merengue un 13e succès consécutif en championnat. Avec ce match, le stratège lusitanien et ses partenaires ont aussi porté à 21 le nombre de rencontres sans défaite face au rival régional. Une série qui s'étend sur 12 ans.

Ronaldo n'a pas fait que scorer durant cette partie. Même s'il a été à la finition des actions, on l'a vu accomplir un très gros travail collectif et apporter des solutions à chaque fois qu'il avait le ballon. La passe décisive qu'il délivre à Angel Di Maria pour le but de 2-1 a été une merveille. Il y a aussi eu cet une-deux qu'il réalise avec Gonzalo Higuain pour perforer la défense Rojiblanca et récolter le pénalty de 4-1. En somme, une prestation des plus convaincantes.

9. IL DOMPTE LYON


Un soir de novembre et dans le cadre de la Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo a fait apprécier la qualité de ses coups de pieds arrêtés à l'occasion d'une visite à Gerland, l'antre de Lyon et là où le Real n'avait jamais gagné jusque-là. Contre les Gones, la star merengue a signé deux réalisations sur des coups de pieds arrêtés, atteignant à l'occasion le cap des 100 buts marqués, toutes compétitions, avec le club royal.

Ronaldo a réussi cet accomplissement en seulement 105 matches joués, ce qui lui fait un ratio impressionnant de 0.95 but/match depuis qu'il a rallié la capitale espagnole en provenance de Manchester United en 2009. Son premier but, ce soir là, a été sur un puissant coup franc, alors que le second fut réussi sur un pénalty parfaitement transformé juste après la pause. 

8. IL ATTEINT LA BARRE DES 100 BUTS EN LIGA


En marquant deux buts contre la Real Sociedad en mars dernier, Ronaldo devient le joueur du Real Madrid à avoir le plus rapidement atteint les 100 buts dans la Liga Espagnole. 92, c'est le nombre de matches dont il a eu besoin seulement pour accéder à ce chiffre. 13 de moins que l'ancienne légende du Real et précédent détenteur du record Ferenc Puskas (dans les années 1960).

Le doublé de Ronaldo ne lui a pas seulement permis de signer ce record individuel, il a aussi donné aux Merengue la victoire dont ils avaient besoin pour maintenir leur avance de six points sur leur rival barcelonais et ce après deux nuls frustrants en championnat. Un redémarrage tambour battant donc.

7. DOUBLE DECISIF A BENITO VILLAMARIN


A ceux qui le désignent encore du doigt, Ronaldo a montré en mars dernier qu'il savait marquer des buts importants et décisifs. Lors d'un déplacement à Betis pour un duel périlleux, il a d'abord signé l'ouverture du score, permettant aux siens d'entrer aux vestiaires avec un but d'avance. A la reprise, les locaux ont égalisé par Jefferson Moreno (55e), mais l'attaquant Portugais a encore eu le dernier mot dans cette partie. C'est, en effet, lui qui a signé le but de la victoire en toute fin de rencontre. Trois points acquis sur le fil et qui ont porté à 13 unités l'avance des Madrilènes sur le Barça en tête du classement du championnat.

6. IL MARQUE LE 4000e BUT DE L'HISTOIRE A BERNABEU


Le 12 février dernier, lors d'un match face à Levante, Ronaldo réalise un superbe triplé, son 14e pour le Real Madrid. Il est donc pour beaucoup dans le succès 4-2 acquis face aux banlieusards de Valence, mais aussi dans le fait que l'écart de 10 points sur le Barça soit préservé.

Par ailleurs, le dernier de ses trois buts, signé sur une frappe lointaine, a eu une signification particulière puisqu'il s'agit du 4000e inscrit par les Merengue dans leur fief de Santiago Bernabeu depuis l'inauguration de l'enceinte en décembre 1947.

5. IL MET LA REP. TCHEQUE A GENOUX


En quarts de finale de l'Euro 2012, Cristiano Ronaldo a livré une performance éblouissante face à la République Tchèque. Très en verve, il a touché le montant à deux reprises avant de trouver finalement la faille d'une tête plongeante. Une réalisation qui s'est révélée être décisive puisque, par sa grâce, le Portugal remportait ce match sur le score d'un but à zéro et se qualifiait pour les demi-finales de la compétition.

Cette performance a donné un peu plus du crédit à Ronaldo au sein de la sélection portugaise, surtout qu'elle venait confirmer son excellent match précédent face aux Pays-Bas. Par le passé, il y a eu pas mal de sceptiques qui s'interrogaient quant à la capacité du Ballon d'Or 2008 à être aussi performant en sélection qu'il ne l'est en club. A travers ce tournoi, et malgré des débuts compliqués, il leur a livré la meilleure des réponses.

4. IL SURVOLE LE DERBY DE MADRID II


Avec le Barça qui commençait à pointer le bout de son nez dans la Liga, le Real avait besoin d'un succès face à l'Atletico Madrid en avril dernier à Vicente Calderon pour rester serein en vue de la conquête du titre. Les Merengue l'ont fait et le mérite en revient principalement à Ronaldo, qui aura été énorme comme à l'aller.

L'ailier lusitanien a marché sur l'eau tout au long du match. C'est lui qui ouvre déjà le score sur un coup franc surpuissant, portant à l'occasion à 50 son nombre de buts depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues. Par la suite, au milieu de la deuxième période, il en ajoute un second. Et puis, en fin de match, il en met un troisième en exécutant un pénalty, obtenu par Gonzalo Higuain.

Avec cette belle victoire sur le terrain du voisin régional, le Real Madrid a préservé ses quatre points d'avance sur le Barça. A 10 jours seulement du Clasico, c'était une opération vitale.

3. IL AJOUTE LA DERNIERE PIECE A SON PUZZLE


Lors du dernier match de la saison, Ronaldo trouve la faille face au Real Majorque, menant son équipe à la victoire, tout en réalisant un nouveau record personnel. Sa tête victorieuse face à la formation de Joaquin Caparros lui permet de devenir le premier joueur de l'histoire à marquer contre l'ensemble des 19 équipes de la Primera Division en une saison seulement.

Avec ce but, il fait également en sorte que le Real achève le championnat en beauté puisque les trois points glanés leur permettent de dépasser le cap des 100 points. Au passage, les Merengue effacent le précédent record, établi par Barcelone en 2009-10.

2. IL DETRUIT LES BATAVES


Durant le dernier Euro, lors de l'ultime journée de la phase des poules, le Portugal défiait les Pays-Bas pour un match capital. Une soirée idéale pour un joueur comme Ronaldo afin de faire étalage de sa classe. Et c'est ce qu'il a fait. Déterminé de briller après ses deux premières sorties dans le tournoi plutôt décevantes, il terrassa les Oranje presque à lui tout seul. Il marque deux buts, touche le poteau à deux reprises et asphyxie l'arrière-garde néerlandaise pendant les 90 minutes de jeu.

La sélection de Bert Van Marwijk n'a rien pu faire face à une telle "machine", puissante et efficace à la fois. Le brassard autour du bras Ronaldo lui a, en effet, donc voir de toutes les couleurs, marquant un but par mi-temps. A la faveur de cette remarquable prestation, Ronaldo envoyait sa Selecçao en quarts de finale du tournoi continental où ils retrouvaient la République Tchèque.

1. IL FAIT TAIRE LE CAMP NOU


Éblouissant tout au long de la saison, Ronaldo a mis un point d'honneur à l'être aussi lors du match le plus important de l'année, à savoir le deuxième Clasico, celui qui était censé déterminer le nouveau champion d'Espagne.

Sur la pelouse de Camp Nou, celle qui ne lui a pourtant jamais réussi, il fait souffrir la défense barcelonaise et ses efforts ne restent pas sans récompense. A la 73e minute de ce choc et alors que les Catalans viennent tout juste de revenir au score, il fait taire tout le stade en venant convertir en but une belle passe de Mesut Ozil. Lancé sur le côté droit, il réussit l'enchainement parfait pour se mettre en position avantageuse devant Valdes et son geste final fut tout aussi efficace.

Cette victoire avait une saveur particulière pour le Real. Les Merengue s'échappaient en tête du classement avec une avance de sept points à quatre journées de la fin. Au soir de la 38e journée, ils en ont compté 9. L'histoire retiendra aussi que c'est à Nou Camp, un soir d'avril, qu'ils ont mis un terme à l'hégémonie blaugrana et que Cristiano Ronaldo a largement participé à cette passation de pouvoir.

Relatifs

From the web