thumbnail Bonjour,

Goal.com poursuit sa série des 50 meilleurs joueurs de la saison avec Victor Valdes. Le portier du Barça sort d'une saison une nouvelle fois sans fautes.

Bienvenue sur le Top 50 Goal.com ! Les journalistes du monde entier de Goal.com ont voté pour les 50 meilleurs joueurs de la saison 2010/2011. Jusqu'au 21 août, nous ferons les portraits de chacun d'entre eux, jusqu'au dernier, le meilleur !


Si Victor Valdes n'est pas considéré comme l'un des joueurs clés du Barça, c'est surtout parce que cette équipe est exceptionelle. Il n'a peut-être pas énormément eu à faire lors du doublé  Liga - Champions League mais le peu qu'il a fait, il l'a bien fait.

"Victor est un portier absolument superbe, le symbole de la sécurité au Barça depuis six ou 7 ans."
                                                                                    - Xavi

Beaucoup de fans du Barça se sont d'ailleurs demandé si Valdes aurait pu sauver la tête de Cristiano Ronaldo en finale de la Copa del Rey, un but qui a privé les hommes de Pep Guardiola's d'un second triplé en 3 saisons. Valdes avait en effet cédé sa place à Jose Pinto ce soir là à Valence.
Son moment de la saison

 Demi-finale de CHAMPIONS LEAGUE :
BARCELONE 1-1 REAL MADRID
 Il ne s'agit pas d'un arrêt, mais bel et bien d'une superbe relance qui a lancé Dani Alves sur le but de Pedro lors de la demi-finale de Champions League qui a opposé le Barça au Real Madrid. Un but qui a scellé le sort de la rencontre.

En championnat, Valdes a été impérieux, avec une petite erreur tout de même la nuit du titre, quand le Barça avait été mené par caicedo et levante après une faute du portier catalan. Seydou Keita avait égalisé, jetant dans l'oubli cette rare erreur de Valdes.

Au total, Valdes a effectué 32 apparitions en championnat, avec 17 copies propres et seulement 17 buts encaissés, il s'est de nouveau Avec Pique, Xavi, Sergio Busquets, Andres Iniesta, Lionel Messi, David Villa et Carles Puyol, il a formé l'épine dorsale du barça en se payant quelques tranches de bravoure comme quand il a effectué un superbe arrêt devant Damia lors d'un succès peu convainquant du club catalan 2-0 contre Osasuna ainsi qu'une intervention sublime pour empêcher Nilmar de marquer lors d'un succès durement acquis, 1-0, à Villarreal.

La grosse erreur européenne de la saison de Valdes restera sa faute de placement sur le but de Van persie en Ligue des champions face à Arsenal à l'Emirates. Perfectionniste, le gardien espagnol s'en est longtemps voulu.

Mais il y a tout de même eu un happy end. Le Barça ayant vaincu les Gunners au retour et es retourné à londres gagner la Ligue des champions à Wembley. Avec un Puyol absent, Valdes a été le seul joueur du Barça à avoir  été titulaire lors des trois dernières finales continentales de son équipe. (Xavi et Iniesta étaient sur le banc en 2006, rtandis que Messi était blessé). Avec son maillot, réplique exacte de celui d'Andoni Zubizarreta lors de la victoire du Barça en 1992 à Wembley, Valdes est devenu un triple vainqueur de la Champions League, un titre dont même Iker Casillas ne peut se targuer.

"Les fans du Barça sont tellement confiants en Valdes qu'ils se demandent s'il aurait pu stopper le coup de tête victorieux de Cristiano Ronaldo en finale de Copa."

Mais Valdes est plus que juste un gardien. Statistiquement, le numéro 1 du Barça passe plus de temps en dehors de la surface que dedans, participant aux offensives et relançant adroitement.  De quoi enlever énormément de pression à ses équipiers.

"Le boss m'a toujours demandé de participer au jeu de l'équipe," a affirmé le gardien récemment. "Il ya a eu des matchs où j'ai joué comme libero. Guardiola m'a aidé à interpréter le football." Valdes l'a remercié en lui octroyant une belle sérénité dans sa cage.


Sondage du jour

Top 50 - La place de Victor Valdes est-elle correcte ?

Relatifs

From the web