Transferts - Le PSG libère Ménez, mais la Juve a d'autes priorités

Selon nos informations, l'entourage du Français étudierait un retour en Serie A cet hiver, mais la Juventus et l'Inter émettent des réserves quant à son arrivée.
EXCLUSIF

Jérémy Menez est à un tournant de sa carrière, quelques mois avant l'échéance d'une coupe du monde avec les Bleus. De nombreuses rumeurs reviennent sur l'avenir de l'international français.

Grimper dans la hiérarchie des attaquants du PSG est devenu une mission délicate pour l'ancien Monégasque, surtout au vu de la concurrence dans le secteur offensif, composé de stars achetées à prix d'or par QSI.

Avec un contrat qui expire en juin 2014, il est désormais de plus en plus probable que Ménez quitte la capitale lors de la prochaine période de transferts, en janvier.

L'histoire de Ménez avec le PSG s'apparente à des montagnes russes depuis son arrivée, à l'image de ses performances, fluctuantes. Mais l'attaquant peut se targuer d'avoir étoffé son palmarès en remportant deux trophées : le titre de champion en Ligue 1 et le Trophée des Champions.
 
Alain Migliaccio, le représentant du joueur, est sur tous les fronts actuellement pour trouver une solution qui satisfasse toutes les parties concernées.

Le Paris Saint- Germain serait disposé à examiner des offres modestes afin de toucher une petite indemnité de transfert. Des premiers contacts ont été pris avec l'Inter et la Juventus, sous forme de conversations téléphoniques avec Marco Branca et Fabio Guilde, chargés de ce dossier dans les deux écuries respectives.

Le point du salaire serait plutôt un atout pour Ménez. Le Français dispose encore d'une marge de progression, il a accumulé une expérience considérable. Le problème, si on peut appeler ça comme ça, est purement de nature tactique. L'Inter et la Juventus douteraient de la capacité de l'attaquant à se fondre dans leur effectif selon ses caractéristiques, et les négociations sont donc en stand-by.
 
Acheter Menez, pour la Juventus, implique des considérations différentes. La première consiste au passage possible à un schéma en 4-3-3, mais Antonio Conte franchira-t-il ce pas ? Le système en 3-5-2 est cher au technicien italien.

Deuxièmement, en supposant que la Vieille Dame opte pour un 4-3-3, ne pourrait-elle pas attendre Domenico Berardi ? Actuellement en prêt avec le Sassuolo, ce jeune crack affiche un très gros potentiel.

Enfin, la réputation du Français, qui a eu quelques soucis de comportement, ne plaide pas non plus sa faveur.
 
Des questions importantes à traiter en temps opportun. Migliaccio, pour sa part, continue de faire pression pour voir son client de retour en Serie A...


Suivez Romeo Agresti sur