thumbnail Bonjour,

Selon l'ancien attaquant d'Aston Villa, Tony Cascarino, Arsenal devrait oublier Luis Suarez et casser sa tirelire pour signer Christian Benteke.

EXCLUSIF
Par Liam Twomey

Après sa rassurante victoire (3-0) en Ligue des Champions face à Fenerbahce mercredi, Arsène Wenger a admis qu'il n'y avait plus aucune chance de recruter l'uruguayen de Liverpool. Le Français a également insisté sur le fait que "le mercato commence" pour Arsenal après un été décevant malgré des offres conséquentes pour Luis Suarez et Gonzalo Higuain.

"Une offre d'ici la fin du mercato"

Selon Tony Cascarino, qui a également joué pour Chelsea et Marseille au cours de sa carrière, Wenger devrait désormais faire de Christian Benteke sa priorité. "Pourquoi personne ne l'a encore acheté, je ne sais pas", a-t-il confié à Goal.com. "À la fin de la saison dernière, je pensais qu'il serait le joueur le plus désiré de l'été. Je continue à me demander si j'ai raté quelque chose. Peut-être que les gens sont inquiets parce qu'il a seulement passé un an en Premier League, mais il suffit de le regarder. Le but qu'il a marqué à Stamford Bridge était fantastique : Grand tacticien, grande finition. Sa puissance et son jeu de tête, c'est ce qu'il peut faire. Il a abattu Liverpool à Anfield la saison dernière. Si j'étais Arsène Wenger je laisserais tomber Luis Suarez et je ferai une offre de 40 millions de livres pour Benteke tout de suite."

Benteke a signé un nouveau contrat et il est désormais lié avec Aston Villa jusqu'en juillet 2017. Il avait pourtant exprimé son désir de quitter le club et demandé à être transféré. Alors qu'il a inscrit 19 buts en Premier League la saison dernière, il pensait pouvoir partir facilement, mais Villa n'a reçu aucune offre correspondant au prix demandé.  Mais après avoir marqué trois buts en deux matchs contre Arsenal et Chelsea, Benteke est de retour sous les projecteurs. Du coup, Cascarino estime que tout reste possible pour le Belge. "C'est fantastique pour Villa et leurs fans qu'il soit toujours là, mais je parie qu'ils ont hâte d’être au 2 septembre," a-t-il ajouté. "Sa forme en dit beaucoup sur lui. (...) Je pense que Benteke mérite beaucoup d'éloges. Il n'a pas pris la grosse tête en se disant : "Je dois porter le maillot de Chelsea, United ou Arsenal". Je suis néanmoins estomaqué  que personne ne soit encore déplacé pour lui et je pense toujours que d'ici la fin du mercato, quelqu'un va faire une offre conséquente pour lui."

Tony Cascarino est chroniqueur de football pour le Times, ce qui donnera aux abonnés numériques chaque but en Premier League cette saison sur leur mobile. Visitez www.TheTimes.co.uk / objectifs pour plus de détails.

Relatifs