thumbnail Bonjour,

Wayne Rooney, qui désire de quitter Man United cet été, serait entré en contacts avec le Paris SG en vue d’un transfert.

Et si Wayne Rooney débarquait au Parc des Princes lors de la prochaine intersaison ? L’hypothèse en question semble avoir gagné du crédit ce mercredi. Selon L’Equipe, les responsables de Paris SG auraient entamé les pourparlers avec l’international anglais (81 capes) et ils espèrent pouvoir finaliser ce dossier très rapidement. L’intéressé lui serait « énormément intéressé » par le projet francilien et ce après avoir exprimé son envie de quitter Manchester United au bout d’un séjour de neuf ans. Former une attaque (d’enfer) avec Zlatan Ibrahimovic est une éventualité qui le séduit au plus haut point.

Cavani n’est plus la cible N°1

D’après ce que révèle le quotidien français, Wayne Rooney serait même devenu la priorité numéro 1 du recrutement parisien, et ce au détriment d’Edinson Cavani. Al-Khelaifi et ses disciples souhaitent s’offrir une nouvelle star au nom ronflant durant le mercato estival, et le profil de l’ex Toffee sied plus dans cette optique que celui de l’international uruguayen. Reste à savoir ce que le nouveau champion de France serait prêt à formuler comme une offre pour racheter le contrat du joueur qui est encore lié aux Diables Rouges jusqu’en 2015. Selon les rumeurs circulant dans la presse britannique, MU serait disposé à libérer son enfant prodige contre une somme avoisinant les 30M€.

Après Beckham, un nouveau footballeur anglais de renom pourrait donc enfiler la tunique parisienne. Pour cela, le PSG devra tout de même écarter la concurrence, puisqu’il n’est pas le seul à pister le prolifique attaquant de 27 ans. Chelsea, Newcastle ou encore le Barça et le Bayern Munich se seraient, eux aussi, positionnés sur ce dossier. A noter enfin que, de son côté, David Moyes, le nouveau manager de Man United, a indiqué qu’il fera tout pour retenir Rooney. Un joueur qu’il connait bien puisqu’il l’avait lancé au plus haut niveau en 2002 du côté de Goodison Park. En d’autres termes, c’est loin d’être gagné pour Paris.

A lire aussi :

Tout sur les transferts

Relatifs

From the web