thumbnail Bonjour,

Transferts, PSG - Quel visage pour la saison prochaine ?

Les rumeurs les plus folles se multiplient pour le mercato estival du PSG. Quel visage présentera le club de la capitale la saison prochaine ?

La réalité comptable d'un titre presque acquis ne peut occulter l'actualité la plus palpitante du Paris Saint-Germain. De Leonardo à Carlo Ancelotti, en passant bien-sûr par Nasser Al-Khelaifi, aucun acteur du club de la capitale n'a pu esquiver le sujet ces dernières semaines. Paris a déjà ciblé ses besoins, et plusieurs stars mondiales sont encore dans son viseur. Mais d'autres stratégies pourraient également voir le jour. Petit tour d'horizon des différents coups possibles.

Les mystères Ronaldo et Rooney

Excepté Lionel Messi, dont l'avenir à Barcelone est tracé, la puissance financière du PSG est suffisante pour s'aligner sur le prix de n'importe quel crack planétaire. Y compris Cristiano Ronaldo. L'attaquant portugais a vécu une saison tumultueuse au Real Madrid, ne cachant pas ses états d'âmes à de nombreuses reprises. Sportivement, il marche actuellement sur l'eau, comme souvent, et confirme encore son statut de joueur le plus complet du monde. Mais dans les rangs parisiens, si l'intérêt semble évidemment réel, le mot d'ordre consiste à calmer systématiquement le jeu... Pour l'instant. Le club de la capitale a les capacités pour lancer ce dossier subitement, comme ce fut le cas pour Ibrahimovic, mais en attendant l'été, Nasser Al-Khelaifi a répété qu'il "n'avait parlé avec personne" au sujet du goleador du Real.

D'autres recrues susceptibles de renforcer le secteur offensif ont été évoquées, malgré la volonté apparente de conserver Zlatan Ibrahimovic, comme Leonardo l'a confirmé. Et lorsque l'on aborde la catégorie des attaquants, les noms ronflants reviennent systématiquement. Celui de Wayne Rooney a circulé tout particulièrement. L'emblématique buteur de Manchester United aurait confié à ses coéquipiers ses envies de départ. La rumeur parisienne est la plus persistante. Mais sur ce point brûlant, le PSG fait encore bloc. Carlo Ancelotti a expliqué mardi en conférence de presse qu'il était "impossible de recruter" l'international anglais, "une icône de Manchester United". Même son de cloche pour l'artilleur de Naples, Edinson Cavani, qui sera l'un des autres feuilletons importants de l'été, et concernera forcément le PSG. "Je n’ai jamais entendu parler de Rooney ou Cavani.", a répété Leonardo dans la Gazzetta dello Sport.

Un recrutement plus français ?

Une chose est sûre, Paris s'évertuera à constituer un effectif complémentaire, tant sur le plan tactique que dans la cohésion de groupe. Dans cette optique, la venue d'une ou plusieurs stars mondiales est tout à fait plausible, mais elle ne s'inscrira pas dans une volonté de "recruter pour recruter". Le rayon des départs conditionnera aussi les besoins, notamment sur le banc, un sujet sensible pour tous les joueurs concernés, actuels ou futurs. Des éléments comme Mamadou Sakho, Kévin Gameiro ou Jérémy Ménez sont susceptibles d'aller chercher un temps de jeu plus conséquent sous d'autres cieux. Dans l'entrejeu, également, le PSG n'a pas caché ses besoins. Le milieu de terrain a parfois souffert d'un manque de profondeur depuis le mois de janvier et les départs de Sissoko et Bodmer. L'expérimenté David Beckham semble parti pour rester, mais le Toulousain Etienne Capoue, représenté par le très influent Mino Raïola, est d'ores et déjà sur les tablettes. Le talentueux milieu offensif de la Juve, Arturo Vidal, a été jugé trop onéreux pour Ancelotti (des rumeurs font part de 40 M€). Un latéral droit pourrait aussi venir renforcer une concurrence pourtant bien fournie (Jallet, Van der Wiel).

Enfin, Leonardo a souligné la volonté du club de faire revenir en Ligue 1 quelques joueurs français confirmés. Samir Nasri, Franck Ribéry ou Yohan Cabaye notamment. "L’idée de revoir de grands joueurs français revenir me plaît. Je ne parle pas de Benzema mais peut-être de Nasri, Ribéry ou Cabaye. Je ne sais pas si c’est faisable et je n’ai eu de contact avec aucun d’entre eux. (...) Les Français brillent à l’étranger comme Moussa Sissoko que je suivais mais qui a choisi Newcastle ou Cabaye que j’apprécie beaucoup". Discours de façade ou pas, il sera intéressant de suivre cette nouvelle perspective. Tout comme celle qui concerne le marché très spécifique des grands espoirs, à l'image de Marco Verrati l'été dernier. Les dirigeants parisiens travaillent aussi sur l'image du club pour créer une effervescence à la hauteur de leurs ambitions, un critère déjà bonifié par l'excellent parcours en Ligue des Champions durant cette campagne. Il est peu probable que l'un de ces dossiers soit ouvert sur la place publique avant l'ouverture du mercato estival, sprint final oblige. Mais en attendant cette échéance, les supporters parisiens peuvent déjà commencer à imaginer les contours de l'équipe pour la prochaine campagne. Avec des rêves plein la tête...

A lire également :

Toute l'actualité de la Ligue 1

Relatifs

From the web