thumbnail Bonjour,

Présent sur les ondes de RMC ce jeudi, Carlo Ancelotti est revenu en longueur sur la riche actualité du PSG et notamment le cas Anelka…

Carlo Ancelotti a reconnu l’importance quasi vitale pour le PSG d’accrocher le titre en fin de saison.  Et sa forte responsabilité au cas où le club de la capitale ne remplirait pas cet objectif. « On doit être champion. L’équipe a les qualités pour gagner. Si l’entraîneur fait un bon travail, le PSG va gagner. Ça dépend de l’entraîneur… Si le PSG n’est pas champion, oui, c’est un échec. » a expliqué le tacticien italien sur RMC.

« Oui, Zlatan et CR7 peuvent s’entendre »


« Carleto » a également réagi aux rumeurs de transfert qui envoient Cristiano Ronaldo au PSG la saison prochaine. Et notamment à  la question suivante : Zlatan et le Portugais pourraient-ils jouer ensemble ? « Tous les joueurs de qualités peuvent jouer ensemble » a rétorqué le technicien italien, précisant qu’il « n’était pas difficile de gérer un joueur comme Ibrahimovic. » Quant à Cr7 : "C’est un joueur fantastique mais aujourd’hui, je ne pense pas à lui". Et le technicien italien, qui a enregistré l’arrivée de Lucas et les départs de Nene et d’Hoarau, a une nouvelle fois confirmé que le club de la capitale ne recruterait pas de nouveaux joueurs lors de cette fenêtre de transferts. « Nene et Hoarau sont partis. Ils ne seront pas remplacés car l’effectif est bon. Nous avons des joueurs de qualité à tous les postes. Nous n’avons donc plus besoin de recruter. Le mercato d’hiver est terminé. » Et Nicolas Anelka ne viendra pas. "Je l'aime, comme joueur et personne, mais il ne viendra pas. Il vient juste s'entrainer, on ne le garde pas.".

En parlant du mercato, Ancelotti a également évoqué sa relation avec le directeur sportif du PSG, Leonardo : « Elle est très bonne. Je le connais depuis de nombreuses années. C’est comme un ami. Il est le directeur général. Je suis aussi venu ici pour mon amitié avec Leonardo. Il n’y a pas de problème de communication (sur le recrutement, ndlr). A chaque fois que je suis en conférence de presse, on m’interroge sur le recrutement du PSG. Je suis fatigué de répondre à chaque fois. » Usine à fantasmes nationale depuis l’arrivée des Qataris, le PSG, n’en déplaise à son entraineur, n’a pas fini de génerer des rêves et de susciter l'émerveillement.




Relatifs

From the web