thumbnail Bonjour,

Le torchon brûle entre José Mourinho et son gardien, il se murmure même que Mou cherche un remplaçant au capitaine du Real. Un protégé de Jorge Mendes.

Jorge Mendes. Le Ballon d’Or des agents. Fabio Coentrão, Cristiano Ronaldo, Pepe, Angel Di Maria, José Mourinho ou encore Ricardo Carvalho… Mendes s’il est considéré comme influent dans le microcosme du football mondial, l’est encore davantage au Real Madrid. On l’imagine assez bien. A 46 ans, Jorge Paulo Agostinho Mendes est un homme occupé. Le prochain contrat phantasma-fabuleux de C.Ronaldo au Real et/ou son transfert à Paris-Manchester-City-United ne se fera pas tout seul. Jorge travaille donc beaucoup et grille autant de batteries de Smartphones (il en a 4) que de carrières de jeunes joueurs naïfs.

Le Ballon d’Or des agents

Quand il n’est pas chez lui, à Madrid (et ce n’est point un euphémisme sur sa place prépondérante au Real, il habite vraiment la capitale espagnole) il est à Londres pour vendre Falcao (oui c’est son client aussi), ou à Porto pour acheter la prochaine nouvelle star. Ou dans son jet privé en jouant à Football Manager sur son Ipad 13 en diamants dans son jaccuzi plein de champagne et de filles d’une vertu douteuse, sinon discutable (ou ce que font les super agents de football habituellement quand ils sont dans leurs jets privés). Bref, c’est le genre de gars à avoir sa page Wikipedia en Pachtoun. Lui-même parle cinq langues. Avec tout ça, vous imaginez bien que Jorge Mendes ne donne pas d’interviews. Mais il lui arrive de le faire, à des moments et sur des sujets précis. Comme quand il avait déclaré qu’il « savait pourquoi Ronaldo était triste » en début de saison, faisant certainement référence à la renégociation du contrat du joueur qui n’avance pas (juste après, on a commencé à parler d’un transfert hâtif de Kaka pour financer le nouveau deal de Cr7). Oui, je sais à quoi vous pensez et c’est exactement de ça qu’il s’agit. Cet homme a le pouvoir de créer une crise à n’importe quel moment, dans presque n’importe quel club du monde en un coup de téléphone. Quand on sait qu’il prend 10% de commission sur chaque transfert, on sait au moins qu’il ne crée pas des crises par pur sadisme. Si demain le PSG recrute CR7 pour 100 millions d’euros, je vous laisse deviner le montant du chèque encaissé par Mendes car je déteste à la fois le calcul mental et les agents.

Gestifute. Si Mendes est le Ballon d’Or des agents, Gestifute est la société qui permet au Portugais d’acquérir des attributs masculins en métal précieux. Si cette métaphore vous parait trop recherchée, dites vous simplement que Gestifute lui permet de se faire des c…..es en or. Si vous n’êtes pas doués pour les lettres, parlons plutôt des chiffres. Selon une étude menée par Futebol Finance, l’agence de Mendes est l'entreprise du genre la plus rentable et la plus riche du monde. Avec ses 83 joueurs, ses actifs se montent à un demi-milliard d’euros, soit deux fois plus que ceux de Stellar Football (Gareth Bale, Joe Hart, Darren Bent ou Ashley Cole), son plus proche concurrent. Basée à Porto, elle enregistre un chiffre d’affaires moyen de 160M€. Un portefeuille de 83 joueurs qui va de Luis Figo à Luis Felipe Scolari en passant par la majeure partie des grandes stars actuelles. La valeur marchande de son catalogue de talents atteint les 536M€. Pour l’anecdote, lors du dernier Euro, 17 des 23 sélectionnés portugais étaient des hommes de Mendes, tout comme l’entraîneur, Paulo Bento. Alors Bertrand Renard, qu’est-ce que tu dis de ça ?




Mais revenons à nos moutons. Si vous lisez Goal.com, c’est que a) Félicitations, vous êtes un homme de goût et b) Vous êtes au courant de l’affaire Casillas et vous savez également que Mourinho n’est pas très fan du capitaine du Real (qui s’est déjà plaint par le passé auprès de Florentino Perez de la présence encombrante et régulière de... Jorge Mendes aux entrainements). Vous savez aussi que c) Jorge Mendes est  un grand ami de José Mourinho (les trajectoires des deux hommes sont liées depuis 2004, année à laquelle Mou rejoint l’écurie de Jorge) et que d) Mendes adore les Ipads en diamant (Ref. nécessaire). Vous ne savez peut-être pas, par contre que e) Jorge Mendes est aussi l’agent de David De Gea, le gardien de Manchester United.

Vous connaissez mon aversion pour les maths et pour les émissions de télévision du service public, alors je vous laisse résoudre l’équation. C’est bon ? Bon. Selon El Confidencial, Mendes aurait promis au jeune portier espagnol qu’il rejoindrait prochainement le Real Madrid. El Confidencial n’a jamais été une source sûre mais plutôt du genre source chaude, à balancer des rumeurs à la cadence d’un mortier (El Conditionnel serait plus adéquat comme nom selon moi, ou El Confessionnal si vous aimez la télé-réalité). Mais les faits sont là. Et Mourinho pourrait très bien utiliser cette histoire comme porte de sortie en lançant un péremptoire : « C’est Casillas ou moi, je veux De Gea la saison prochaine » à la face du panel directoire merengue. Le Real serait perdant-perdant (soit laisser partir le symbole du club, formé à la Fabrica et accessoirement meilleur gardien du monde, soit payer Mourinho juste pour qu’il parte), De Gea serait haï par les socios, Mourinho y laisserait pas mal de plumes (mais pourra se consoler avec son pactole d’indemnités) et devinez qui a tout à gagner si ce scénario se produit ? Bingo, Jorge Mendes. Il placerait un sixième joueur au Real et encaisserait une belle commission à la fois sur la signature de Mourinho dans son futur club et sur celle de De Gea. Et là vous vous dites surement que cet homme à le pouvoir de nuisance d’un serpent à sonnettes qui aurait gobé un rat vecteur de peste bubonique, lequel venant tout juste d'engloutir une colonie entière de cafards. Et vous ne seriez pas loin de la vérité.


Suivez Hocine Harzoune sur


Relatifs