thumbnail Bonjour,

Un arrière gauche, un milieu de terrain offensif et un attaquant. Voilà ce que le PSG aurait demandé au Père Noël d’après Le Parisien.

Pour le poste de latéral gauche, les dirigeants du club de la capitale viseraient notamment l'international français Patrice Evra (MU). L'international slovaque Marek Hamsik ferait quant à lui rêver Paris pour ce qui concerne le milieu de terrain. Rappelons que Diego Lugano, Siaka Tiéné, Nenê, et Guillaume Hoarau sont quant à eux annoncés partants.

Evra et Fergie d’accord ?

Le Parisien n’est pas le seul à évoquer le cas Evra. Dans le Royaume britannique aussi, les bruits se succèdent.  The Independant et le Daily Telegraph évoquent même une proposition de 5 millions de livres (6,2 millions d’euros). Et qu’en pense Manchester Et bien les Red Devils s’activent depuis plusieurs mois sur le marché des transferts pour parer à cette éventualité. Alexander Büttner a été recruté l’été dernier tandis qu’on parle toujours et de plus en plus de l’international anglais d'Everton Leighton Baines. Evra serait, lui, favorable à un tel mouvement. 

Le défenseur tricolore a grandi aux Ulis et a toujours avoué son amour pour le PSG où il a notamment joué chez les jeunes (1997-98). Evra est sous contrat avec Manchester United jusqu’en 2014.
Passons au cas Marek Hamsik. Le nom du milieu de terrain de Naples est souvent lié au PSG depuis le rachat du club par QSI mais l’international slovaque se plait à Naples. Si son profil pourrait parfaitement correspondre au collectif parisien, qui manque d’un milieu de terrain axial et créateur, et qu’il pourrait disputer la ligue des Champions en février. Il a toujours été l’une des priorités de Leonardo mais son statut (et sa crête) le rendent difficile à emballer dans un paquet cadeau.

Même si les dirigeants qataris possèdent des fonds apparemment sans fond et qu'ils peuvent encore solliciter un Père Noël exténué pour renforcer leur groupe, ces derniers, après avoir dépensé plus de 147 millions d’euros en été, ne veulent pas empiler les joueurs les uns sur les autres et comptent économiser sur la masse salariale. En clair, ils attendent qu'un ou plusieurs éléments (Lugano, Tiéné, Hoarau voire même Nenê) quittent le Parc des Princes afin de débloquer de l'argent frais pour passer à l'offensive. Ou en l’occurrence, passer commande. Affaires à suivre…

Relatifs

From the web