thumbnail Bonjour,

Le recrutement cette semaine de Luka Modric (ex-Tottenham) est-il de nature à donner un avantage ludique au club merengue ?


Le Real Madrid peine cette saison à prendre le meilleur sur les blocs défensifs de ses adversaires: le recrutement cette semaine de Luka Modric (ex-Tottenham) est-il de nature à donner un avantage ludique au club merengue ? Lors du match aller de la SuperCoupe (défaite 3-2 contre le Barça), les Madrilènes n'ont dû qu'à une bévue du gardien catalan Valdès d'entretenir l'espoir avant le match retour mercredi. Mais le Real ne pourra pas toujours compter sur la maladresse des gardiens adverses. Le recrutement de Modric, arrivé lundi de Tottenham pour 30 millions d'euros sans les bonus, obéit à cette nécessité de se doter de joueurs capables de lézarder les défenses adverses. Séduit par les qualités techniques de l'ancien "Spur" qu'il a vu mettre en difficulté les Espagnols au cours du dernier Euro (1-0 pour les Ibères en poules), l'entraîneur du Real José Mourinho a ainsi pesé de tout son poids pour débloquer un transfert dont le feuilleton aura duré tout l'été.

Condamné à briller tout de suite

Le jeu en valait a priori la chandelle: capable d'assumer les rôles de meneur de jeu, de remplaçant à droite de Di Maria et même - option moins vraisemblable - de substitut à Xabi Alonso, le Croate de 26 ans se révélera sans doute très précieux au sein du dispositif offensif madrilène. Joueur d'un profil similaire à celui d'Özil, il ne sera sans doute pas titulaire dans les premiers temps. Mais il pourrait constituer une alternative intéressante à l'Allemand, voire lui être associé dans les matches au scénario semblable à celui de Getafe (défaite du Real 2-1 en Liga), face à des équipes complètement barricadées. Mais l'arrivée de Modric ne résoudra pas non plus tous les problèmes. En ce début de saison, les Merengue doivent ainsi se débarrasser d'une autre mauvaise habitude: leur propension à encaisser des buts sur coup de pied arrêté.



Contre Valence (1-1 en Liga) et Getafe, Casillas a ainsi été battu respectivement sur un corner et un coup franc indirect. « Le Real ne peut se permettre ces sautes de concentration sur coup de pied arrêté. Cela nous coûte trop de points", soulignait récemment le gardien madrilène. Pour autant, il ne s'agit pas de crier déjà à la crise au Real qui n'a pas encore gagné cette saison. Bien qu'elles manquent parfois d'audace offensive dans certaines situations, les équipes de Mourinho se caractérisent en effet toujours par un excellent timing dans leur préparation physique. A cela s'ajoute que Ronaldo et les siens, compétiteurs hors-pair, auront à coeur de faire oublier rapidement ce "faux départ". Ils en ont l'occasion dès mercredi, devant leur public, alors qu'un premier titre est déjà en jeu face à leur meilleur ennemi, le Barça. Si Modric a l'opportunité de jouer pendant ce match pour ses débuts au Real, il devra briller tout de suite.

Relatifs

From the web