thumbnail Bonjour,

Tout juste transféré à Valence, Aly Cissokho est revenu sur les conditions de son départ de Lyon sur les ondes de RMC.

Une nouvelle aventure commence pour le latéral gauche. Désormais ancien Lyonnais, Cissokho est heureux de démarer un nouveau défi et de jouer dans un autre championnat. "Je ressens beaucoup de joie. Etre dans un club comme Valence et jouer dans l’un des plus grands championnats du monde, c’est toujours un grand défi et c’est toujours une satisfaction. Il y a les deux meilleurs équipes du monde, le Real et le Barça, donc ce sont de gros défis. Il va être très difficile de les bousculer mais il y aussi de très belles équipes comme l’Atletico, La Corogne... C’est un très beau challenge, une belle continuité pour ma carrière. C’est un grand club avec beaucoup de socios. On sent que les gens sont à fond derrière leur club. On voit que c’est une terre de football", a déclaré l'ancien joueur de Porto. Directement visé et touché par la sortie de Jean-Michel Aulas sur "les dinosaures" et "les pharaons" du vestiaire lyonnais, le Français a avoué ne pas avoir compris son président, mais préfère ne pas polémiquer trop longtemps là-dessus. "C’est le président du club, il a droit de bouger les joueurs. C’est clair que c’est venu au très mauvais moment, lors de la période des transferts. Les autres clubs qui voient ça vont peut-être hésiter à contacter certains joueurs. Et puis c’était la période de préparation, on avait une finale du Trophée des champions à jouer. Tout le monde était un peu choqué lors du stage, je suis moi-même allé voir le coach pour demander : « Pourquoi ces déclarations ? ». Personne n’a eu de réponses, les joueurs concernés n’en n’ont pas eu, y compris moi. Mais ça reste le football, ça reste le président, c’est comme ça. Maintenant c’est passé, je ne m’en occupe plus", assure le nouveau Valencian. L'équipe de France ? "Tout est possible. Il y a un nouveau coach, une nouvelle ossature à trouver. Il peut s’appuyer sur des joueurs qui sont là depuis longtemps mais on a tous nos chances. Il est passé aussi par Valence donc il connait très bien le club, il suit attentivement tous les joueurs ainsi que ceux de toutes les grandes équipes. Donc c’est toujours un plus de jouer dans une équipe comme Valence où je pourrai me montrer aussi offensif", espère Cissokho.

Relatifs

From the web