thumbnail Bonjour,

Le Paris-Saint-Germain a officialisé la venue du jeune espoir italien Marco Verratti. Zoom sur ce joueur très peu connu en France.

Le transfert sera officialisé demain, la troisième recrue du PSG devrait s'appeler Marco Verratti. Loin du nom clinquant d’un Lavezzi, d'un Thiago Silva ou d'un Zlatan, le jeune transalpin viendrait augmenter la liste des Italiens à Paris (Après Thiago Motta et Sirigu) et élargir celle des provenants de Serie A. Ce sera en effet le onzièpe joueur à avoir joué en Italie. En effet, Leonardo a mis un point d’honneur à faire son marché presque exclusivement en Italie. Le président de Pescara, Daniele Sebastiani, a avoué que l'offre parisienne n'était pas réfutable pour le jeune italien : "Lâcher Verratti ce n'est pas beau. Mais cela fait partie de la carrière d'un jeune joueur comme lui. Il s'agit là d'une proposition qui ne peut être niée. Vous ne pouvez pas refuser un tel contrat à 19 ans. C'est la chance d'une vie."

Mais qui est donc ce Verratti ?

Inconnu en France, commençant à se faire un nom en Italie, Marco Verratti est un jeune milieu de terrain sur qui la Squadra a placé tous ses espoirs. Si bien qu’il fût pré-convoqué à l’Euro par Cesare Prandelli malgré son manque d’expérience du haut niveau. Considéré comme le futur Pirlo, ce joueur de 20 ans a évolué la saison précédente à Pescara, petit club de Serie B qui a réussi à atteindre la montée grâce à ses jeunes (Verratti donc, mais aussi d’autres pépites tels que Insigne et Immobile) et surtout grâce à son maître tacticien, Zdenek Zeman maintenant parti à la Roma, à atteindre l’échelon supérieur. Ceci grâce à un jeu alléchant et ultra-offensif dont Verratti était la pièce maitresse et la plaque tournante. A peine la montée acquise que les plus grands clubs de Serie A jetaient leur dévolu sur le numéro 10 bleu et blanc. Pas loin d’un accord avec Naples, la Roma ou encore la Juventus qui offrait au club une année de plus en prêt à Pescara, Verratti aurait décidé de faire le grand saut, passer des modestes Abruzzes au grand Paris. Rappellons que Verratti a sacrifié un transfert dans le club de son coeur, la Juventus, pour venir dans la capitale française et vivre le rêve parisien.



Où jouera-t-il?


Et le jeune italien n’aura pas le temps d’être dépaysé quand on sait qu’aucun faux pas n’est accordé par le public parisien. Verratti joue dans un compartiment où Paris est assez bien fourni, mais Verratti est différent de ses coéquipiers. A l’inverse des Sissoko, Matuidi ou encore Motta, Verratti a plus un rôle de meneur de jeu, poste que peut occuper Bodmer. L’ancien de Pescara devra donc concurrencer l’ancien Lyonnais, car malgré son statut de nouvelle recrue, pas sûr que le jeune italien joue tout de suite. Sera-t-il d’abord remplacent pour prouver petit à petit sa place ou sera-t-il jeté de suite dans le grand bain ? C’est la question que tous les supporteurs maintenant se posent. A coup sûr, Ancelotti connait bien le garçon et sait qu’il lui faudra un peu de temps pour s’adapter à sa nouvelle vie parisienne, bien loin de la vie provinciale d’un Abruzzese, apprendre à jouer avec la pression et les critiques qui lui étaient inconnues à Pescara. De plus, il devra se faire au niveau de la Ligue 1, bien supérieur à la deuxième division italienne. Mais le fait est que les dirigeants parisiens ne se sont pas trompés avec cet achat, car en achetant cette pépite, ils préparent l’avenir radieux de Paris.

Une technique hors du commun

Organisateur de jeu, dicteur de tempo, celui qui le décrit le mieux est encore son ancien formateur Antonio Di Battista, dans l'Equipe : "Sur le terrain, Marco a beaucoup de personnalité. Et ses qualités techniques sont indiscutables. Il n'a sans doute pas la patte de Pirlo, qui est très doué pour les coups de pied arrêtés. Mais par ses caractéristiques techniques, il lui ressemble. Il ne sait pas perdre le ballon et l'utiliser à bon escient grâce à son coup d'œil. Faire la passe juste, trouver l'angle que personne ne voit. C'est un joueur idéal pour la dernière passe." Aucun doute, Verratti fera le bonheur des supporteurs parisien et des esthètes du football.

Relatifs

From the web