thumbnail Bonjour,

Le parcours fabuleux de Montpellier cette saison n'est pas passé inaperçu. Goal.com dresse un tour d'horizon des pépites les plus courtisées de la Paillade.

Couronné d'un titre inespéré de Champion de France, Montpellier a déjoué tous les pronostics au cours de cet exercice 2011-2012. Surprenante mais loin d'être un simple concours de circonstances, la fabuleuse aventure héraultaise est avant tout le résultat d'une politique de continuité misant sur un effectif parfaitement équilibré. Désormais qualifiés pour la prestigieuse Ligue des Champions, les hommes de René Girard savent que le plus dur est à venir. Mais l'emblématique Loulou Nicollin a indiqué à nos confrères de RMC qu'il ne comptait pas se brûler les ailes, tandis que son coach a manifesté son souhait de conserver la majorité de son effectif. Goal.com se penche sur les cas les plus indécis de ce mercato estival.

Olivier Giroud
Meilleur buteur de Ligue 1 avec 21 réalisations, le goleador attitré de la Paillade a réalisé une saison de haut vol. Plusieurs club européens sont séduits par son profil de pivot, allié à une efficacité redoutable et un altruisme étonnant. L'international français, concentré sur l'Euro avec les Bleus, est resté indécis concernant son avenir, se contentant d'indiquer que sa décision n'était pas prise. L'artilleur héraultais devrait livrer son sentiment après le championnat d'Europe. En cas de départ, les dirigeants montpelliérains ont coché le nom de Gaëtan Charbonnier, le buteur d'Angers, au profil similaire.



L'avis de Louis Nicollin :
"Giroud, je ne sais pas. S'il veut partir, il part. On en trouvera un autre, d'avant-centre, assure ainsi Loulou pour Reuters. Je serais lui, je resterais un an de plus. Je lui ai dit, maintenant, c'est lui qui décide. Mais je me demande s'il réussira ailleurs qu'à Montpellier. Je serais content qu'il me prouve le contraire mais je n'en suis pas sûr."

Younès Belhanda
La saison de l'explosion. Les observateurs connaissaient son aisance technique et sa polyvalence, ils ont découvert sa faculté à réguler le jeu de son équipe. Repositionné dans un rôle de meneur de jeu, l'international marocain, véritable métronome du dispositif offensif de René Girard, a multiplié les prestations de classe cette saison. Malgré une évidente envie de rester, le maître à jouer du MHSC continue de s'interroger : "Pour l'instant, on ne peut pas savoir, ça me fait un peu peur. Il faut que le club amène des joueurs pour rivaliser en Ligue 1 d'abord et pour jouer la C1. Sur ce point, je n'ai pas eu de nouvelles de la part de Montpellier". Loulou Nicollin n'a pas tardé à la rassurer.



L'avis de Louis Nicollin :
"On fera un effort pour le prolonger et après on verra. C'est une pépite, on le soigne. On ne va pas rester les deux pieds dans le même sabot. Il a encore trois ans de contrat. On ne fixe aucune barre"

Mapou Yanga-Mbiwa
Élément essentiel de la colonne vertébrale de l'équipe, le jeune défenseur central est certainement le joueur qui est le plus proche d'un départ. Yanga-Mbiwa avait déjà clamé ses envies d'ailleurs l'été dernier, avant de continuer l'aventure avec succès. La superbe aventure du club héraultais a certainement tempéré cette volonté. Le néo-international reconnaît lui-même ne pas avoir pris de décision. Mais il dispose officiellement d'un bon de sortie.



L'avis de Louis Nicollin :
"On lui a promis qu'on le laisserait partir si on a une bonne offre. Mais c'est le seul, avec Giroud, qui pourrait partir, et encore ce n'est pas dit..."

Les contours du visage de ce MHSC 2012-2013 commencent donc à se dessiner. Et l'ensemble de l'effectif ne devrait pas subir de profonds changements. Révélation de la saison au poste de récupérateur, Jamel Saihi a prolongé son contrat jusqu'en 2016. Malgré un intérêt de l'Atletico Madrid, le Tunisien devrait continuer l'aventure. Même son de cloche pour le chilien Marco Estrada, élément essentiel de l'entrejeu. John Utaka a quant à lui indiqué clairement son envie de rester, de même que Geoffrey Jourdren et Souleymane Camara, qui font figure d'anciens. Enfin, les latéraux Gary Bocaly et Henri Bedimo, ainsi que le défenseur central Vitorino Hilton ne quitteront pas le navire après avoir relancé une carrière en perte de vitesse. Louis Nicollin avait d'alleurs prévenu : "Si on fait pas les cons, on devrait être tranquilles pour 3 ans". Parole de Loulou.

Relatifs

From the web