thumbnail Bonjour,

Cristiano Ronaldo fera contre Cordoba sa 250e apparition sous le maillot du Real Madrid, avec quelques chiffres impressionnants…

254 buts en 249 match, disséminés sur 46 adversaires. Voilà un bilan que très peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir. A l’orée d’une nouvelle saison où le Real rêve de conquérir le monde après avoir marché sur l’Europe, Cristiano Ronaldo fera contre Cordoba sa 250e apparition en blanc. Une couleur qui lui va bien.

Cordoba, pas encore une victime pour Ronaldo, qui n’a pas encore joué contre le promu, et qui se pourlèche également les babines à l’idée d’affronter Elche, une autre équipe contre laquelle il n'a pas encore marqué. Mais inquiétons-nous surtout pour Cordoba, qui risque de subir la colère du joueur portugais, frustré par l’Atlético Madrid en match retour de Supercoupe d’Espagne (1-0) et surtout frustré par le fait qu’il n’a pu disputer qu’une mi-temps à cause d’une blessure, Ronaldo veut passer son énervement sur le premier adversaire venu.

Le buteur lusitanien est désormais complètement remis et s’est d’ailleurs entraîné normalement samedi. Il débutera la première du Real en Liga cette saison contre Cordoba. Le challenge pour Ronaldo, ce sont les titres, mais aussi la possibilité de marquer plus d’un but par match, afin de maintenir sa gargantuesque moyenne et de garantir à nouveau d’inscrire son nom sur le trophée du Soulier d’Or Européen. Il avait du le partager avec Luis Suarez la saison dernière (31 buts en 3 matchs) à cause d’une fin de saison percluses de blessures.

Ronaldo se rapproche également du trophée de Meilleur Joueur d'Europe UEFA qui se sera décerné le 28 à Monaco. Le numéro 7 du Real Madrid y défiera Neuer et Robben pour un trophée qu’il n’a jamais gagné. Avec 254 buts pour sa quatrième saison au Real, Ronaldo fait surtout rêver les supporters merengue, lui qui est sur le point de rallier le panthéon des plus grands joueurs du club espagnol. Santillana peut trembler avec ses 290 buts, alors que Ronaldo n’est qu’à 53 réalisations du grand Di Stefano.

Relatifs

From the web