ESP - L'Atletico roi de Madrid

L'Atletico Madrid est allé chercher une victoire de prestige face à l'ennemi du Real Madrid (1-0). Diego Costa est l'unique buteur de la rencontre.
7e journée de la Liga :
Real Madrid – Atletico Madrid : 0-1
Buts : Diego Costa (11e)

Le Real Madrid reçevait son ennemi de l’Atletico Madrid dans un derby qui allait tenir toutes ses promesses. L’Atletico Madrid, auteur d’un début de saison parfait avec six victoires en six matches occupait la place de leader avant la victoire du Barça à Almeria. De plus, il s’est découvert un buteur en la personne de Diego Costa avec sept buts en six matches. Du côté Madrilène, le début de saison est plutôt bon même si la manière n’est pas toujours au rendez vous comme en témoigne le dernier résultat face à Elche. Le Real n’avait jamais perdu face à l’Atletico Madrid depuis 1999 en championnat d’Espagne. Le dernier match avait vu la victoire de l’Atletico Madrid mais c’était en Coupe du Roi (2-1). En effet, l’Atletico s’est imposé grâce à l’inévitable Diego Costa qui ne laissait aucune chance à Diego Lopez pourtant excellent ce soir (11e).

Diego Costa montre la voie

Dans un début de match très timide, la technicité des 22 acteurs prenaient le dessus sur le côté physique, toujours très présent dans les derbys. La première occasion du match était pour les visiteurs qui n’allaient pas laisser passé leur chance. Di Maria perdait la balle à 25 mètres de ses buts. Koke récupèrait et servait parfaitement entre Arbeloa et Pepe l'inévitable Diego Costa qui ajustait facilement Lopez du droit (11e). Incroyable. Le Brésilien inscrivait par la même occasion son 8e but en sept matchs. La réaction Madrilène venait du Français Benzema... Di Maria, auteur de la perte de balle sur le but, centrait dans la suface pour la reprise de la tête de Benzema mais Courtois sortait le grand jeu et déviait en corner (24e). L’Atletico répondait cinq minutes plus tard. Sur un corner de Koke, Tiago, laissé tout seul en plein centre de la surface reprenait de la tête mais le portugais se laissait trop dominer par le ballon qui passait au dessus (29e). La Casa Blanca était à deux doigts de craquer face à l’efficacité des visiteurs mais Diego Lopeez allait prouver tout son talent...Sur un corner de Koke, Godin reprenait d’un tête croisé mais Lopez sortait une parade venu d'ailleurs suivi d'une reprise de Turan également repoussée par le gardien Madrilène (42e). Impressionnant. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur l’avantage pour l’Atletico Madrid. Un avantage loin d’être immérité au vue de la première mi-temps.

Le match reprenait comme la première, timidement. Cependant, le match était haché par plusieurs coups. Carlo Ancelotti, faisait rentrer Bale et modric à la place de Di Maria et Illaramendi. Ces changements n’allaient pas empêcher les Rojiblancos de se mettre en évidence par l’intenable Diego Costa. En contre, Turan lançait Diego Costa dans la profondeur. Le Brésilien, plus rapide que Pepe et Ramos se présentait seul devant Lopez mais le tir était superbement arrêté du pied par le portier Espagnol (61e). Cristiano Ronaldo, sur coup franc qui passait au dessus (63e) ou la frappe de Bale en se mettant sur son pied gauche (65e) n’inquiètaient pas Courtois. 

La véritable situation des hommes de Carlo Ancelotti allait venir de sa star Portugaise... Cristiano ronaldo, décalé sur la gauche crochètait Luis Felipe avant de frapper. Le ballon était repoussé difficilement par Courtois sur Modric qui frappait de volée en première intention mais sa tentative passait juste au dessus (71e). Les Rojiblancos trouvait la barre transversale par Koke. Le milieu de terrain Espagnol éliminait Khedira d'une feinte de frappe avant d'enrouler pied gauche. Le ballon s'écrasait sur la barre de Lopez figé sur sa ligne (83e). Le match devenait fou dans la fin de match et le ciseau retourné de Morata faisait trembler Diego Simeone (85e). Sur la fin de match, Modric pour le Real et Tiago pour l’Atletico frappaient à côté des buts de Courtois et Lopez (88e). Le score ne changeait pas et l’Atletico réalisait l’exploit de venir gagner chez l’ennemi pour revenir à hauteur du Braça est laisser son adversaire du soir à cinq longeurs.

Résultats et classement de la Liga