thumbnail Bonjour,

Promis au banc -au mieux- du Real Madrid la saison prochaine, Kaká doit trouver une porte de sortie. Mais ses mirobolantes prétentions salariales pourraient encore tout bloquer.

Quel avenir pour Kaká ? C’est la question qui se pose depuis maintenant plusieurs mercato au Real Madrid. Toujours annoncé partant, il est encore au club et creuse un trou dans le budget des Madrilènes, qui le payent dix millions d’euros par saison, soit le second plus gros salaire du club derrière celui de Cristiano Ronaldo. Acheté au Milan AC pour 68,5 millions d’euros à l’été 2009, Kaká ne s’est jamais imposé. Le milieu offensif de 31 ans, souvent contrarié par les blessures, n’a jamais retrouvé son niveau qui était le sien quand il a remporté le Ballon d’Or, en 2007.

Un salaire qui pose problème

Et l’ancien international brésilien ne devrait plus avoir sa chance au Real. Le club entame une politique de rajeunissement de son effectif, notamment au milieu de terrain. Xabi Alonso ne sera pas conservé en cas d’offre satisfaisante (Liverpool et Chelsea sont sur le coup). Isco, 21 ans, a été recruté pour 30 millions d’euros à Malaga. Illaramendi, 23 ans, devrait lui aussi rejoindre le club entraîné par Carlo Ancelotti, pour un montant vraisemblablement similaire au transfert d’Isco. En cas d’échec sur le dossier du joueur de la Real Sociedad, la priorité serait alors l’international français des moins de 20 ans Geoffrey Kondogbia, qui disputera ce week-end la finale de la Coupe du Monde U20. Kaká ne semble donc bel et bien plus rentrer dans les plans des dirigeants du Real. Déjà en mal de temps de jeu la saison dernière, la concurrence accrue au milieu de terrain devrait définitivement mettre un terme aux ambitions du joueur sous le maillot merengue.

Mais un dernier espoir vient de pointer le bout de son nez pour l’ancien Milanais. Avant de penser à un départ, il souhaiterait s’entretenir avec le nouveau coach du Real, Carlo Ancelotti, qui le dirigeait déjà en Lombardie. Mais malgré la confiance du technicien italien envers son protégé, le nouveau projet du club et le style de jeu proposé par la Maison Blanche cette saison ne seront pas en adéquation avec  ce que peut apporter Kaká. Il reste deux années de contrat au meneur de jeu au Real Madrid, qui devrait moins faire la fine bouche que ces dernières années concernant l’indemnité de transfert pour s’offrir l’ex-prodige. A l’instar de ce qu’a fait Barcelone avec David Villa, qui possédait lui aussi un salaire hors-norme, le club pourrait être tenté de laisser partir pour seulement quelques millions d’euros. Voire pourrait le laisser libre pour attirer les clubs et se libérer de son salaire. Annoncé depuis plusieurs semaines en MLS, on sait que les clubs américains peuvent accepter de prendre en charge des salaires très élevés, mais ne payent pas d’indemnités de transfert.  Un retour au pays est aussi envisageable, Sao Paulo et Corinthians ayant notamment jeté un œil sur le dossier récemment. En revanche, rebondir en Europe est assez peu probable puisque les grands clubs qui peuvent se le payer n’ont pas besoin d’un joueur qui offre si peu de garanties. Et, confortablement installé à Madrid, on voit mal Kaká tenter une destination exotique comme la Russie. Le futur de Kaká est donc aujourd’hui toujours aussi flou. Il va pourtant devoir vite se reprendre sportivement  s’il veut prétendre faire partie de la Seleçao qui jouera le Mondial 2014 à domicile. Ces derniers temps, nombre de ses concurrents ont marqué de précieux points.

 Alexandre Schmid est sur Twitter 

Relatifs