thumbnail Bonjour,

Pour mettre à mal le PSG, mardi en Ligue des Champions, le FC Valence comptera en grande partie sur son joyau algérien, Sofiane Feghouli, étincelant depuis le début de la saison.

Le Paris SG se rend à Mestalla pour y défier Valence ce mardi pour son premier 8e de finale de la Ligue des Champions. Le leader de la Ligue 1 est le favori de cette rencontre, mais il n’est pas sans savoir que son adversaire du jour a suffisamment d’atouts à sa disposition pour contrecarrer ses plans et lui jouer un mauvais tour. Et parmi ses atouts, il y a Sofiane Feghouli. Le milieu offensif algérien, pur produit du football français, figure parmi les principaux dangers de cette équipe espagnole. Il ne cesse de le prouver depuis l’entame de la saison en cours, après un début de parcours compliqué dans le Sud de l’Espagne. Ernesto Valverde, le nouveau coach des Los Ché, compte sur son talent et aussi sur sa connaissance du PSG, son club de cœur, pour éventuellement déjouer les pronostiques et créer la surprise durant ce rendez-vous.

Paris le craint comme la peste

Sofiane Feghouli, le natif de Levallois-Perret, a bien grandi depuis son départ de Grenoble en 2010. Au GF38, il avait, certes, déjà le statut de vedette, mais ses prestations à l’époque n’avaient rien à voir avec celles qu’il aligne depuis plusieurs mois de l’autre côté des Pyrénées. Avec la tunique valencienne sur le dos, le brillant milieu de terrain a atteint une nouvelle dimension et il suffit juste de jeter un œil sur son nombre de titularisations dans la Liga pour s’en convaincre (15). Des matches durant lesquels il a inscrit 3 buts, délivré 3 passes décisives et surtout énormément pesé sur le jeu offensif de sa formation. « Il l’a transformé » confiait à son sujet Jean-Michel Larqué sur Canal+. Une impression corroborée par Johan Micoud, un ex-international français qui connait parfaitement les rudiments du métier de meneur de jeu : « On le sent vraiment à l’aise dans cette équipe ». Et ce ne sont pas les supporters valenciens qui vont contredire ces thèses, eux qui ont fait de Feghouli l’un de leurs principaux chouchous.

Il n’y a pas que dans le championnat espagnol que Feghouli a franchi un palier. C’est aussi le cas en Ligue des Champions. Les défenseurs du Bayern peuvent en témoigner. Contre les Bavarois, en automne dernier, il s’est offert une superbe réalisation à la conclusion d’un rush individuel. Sa première en Coupe d’Europe et certainement pas la dernière. Un but qui illustre, par ailleurs, la confiance qu’il a su emmagasiner depuis ses années grenobloises. « Lui et Soldado ont été les plus décisifs durant la phase des poules et Sofiane est l’un des meilleurs joueurs de l’équipe » nous confirme Kilian Caballero, rédacteur de Goal.com Espagnol, « il est vraiment devenu l’élément clé de l’équipe. Ces derniers temps, il n’était pas là puisqu’il participait à la Coupe d’Afrique des Nations avec son pays, mais chacun connait son importance et son impact ». Y compris Valverde, même s’il n’a pas trop eu l’occasion de l’utiliser depuis son intronisation à la place de Pellegrino.

Le PSG est donc prévenu. L’équipe de Carlo Ancelotti a tout intérêt de se méfier du stratège algérien, particulièrement revanchard après la CAN décevante des Fennecs. Cela étant, les Franciliens sont suffisamment avisés puisque Feghouli fait partie des joueurs que Nasser Al-Khelaifi, le président du club, suit avec une grande attention. En octobre dernier, il déclarait même : « Il nous intéresse, comme d’autres joueurs. Le moment voulu, nous ferons nos choix et entamerons les démarches nécessaires pour les concrétiser ». Supporter du PSG lorsqu’il était jeune, Feghouli ne dira probablement pas non à une offre en provenance de la capitale française. Mais, d’un autre côté, il ne se privera pas, en cet hiver 2013, de plomber les ambitions européennes de Paris s’il en a la possibilité. Surtout au Parc des Princes, là où il a déjà connu la joie d’un succès. Le 27 septembre 2008, il était venu s’y imposer avec le GF 38 (0-1). Et si l’histoire se répétait le 8 mars prochain ?

A lire aussi :

Tout sur la Ligue des Champions

Relatifs

From the web