thumbnail Bonjour,

José Mourinho, l’entraineur du Real, a très peu gouté à la sortie calamiteuse de son équipe, samedi sur le terrain du Grenade (0-1).

Alors qu’il restait sur une prestation encourageante réussie lors du Clasico face au Barça (1-1), le Real Madrid a trouvé le moyen samedi soir de chuter à Grenade (0-1), une modeste formation de bas de tableau de la Liga. Lors de ce déplacement, les Merengue ont complètement déjoué, à l’instar de leur vedette Cristiano Ronaldo, auteur d’un malheureux but contre son camp. Après la rencontre, et plus que ce fait de match, José Mourinho, le coach de l’équipe, a amèrement déploré le rendement global des siens.  Pour lui, il n’y a désormais aucun doute quant au fait que certains joueurs ne se donnent pas à fond pour les couleurs du club. Une impression personnelle qu’il n’a pas eu de problèmes à partager avec les journalistes.

« La manière me dérange plus que le résultat »

«Il y a des joueurs dont je comprends qu'ils aient été fatigués après le clasico de mercredi. Mais il y en a d'autres, qui étaient sur le banc mercredi, dont je ne comprends pas la fatigue» a indiqué un Mourinho en rogne après cette cinquième défaite enregistrée en championnat, la première depuis huit matches. Selon la presse espagnole, le technicien lusitanien visait ouvertement Sergio Ramos, Fabio Coentrao et Angel Di Maria. Lors de cette triste soirée, le trio est passé complètement à côté de son match, mais il a aussi fait montre d’une très inquiétante nonchalance. Une preuve de plus que désormais plus personne ne tire dans le même sens du côté de Casa Blanca.

Déçu par certaines de ses individualités, Mourinho l’a été tout autant par rapport au jeu collectif proposé, indigne du statut du Real. A un peu plus de dix jours du choc contre Man United en Ligue des Champions, les Merengue ont affiché un niveau de performance pour le moins alarmant. Naturellement, The Special One ne pouvait pas laisser passer cela. «Le résultat me dérange, mais aussi la manière, a-t-il poursuivi. Notre première période a été affreuse et en deuxième période, même si nous avons dominé et que nous aurions pu égaliser, cela n'a pas été suffisant pour que nous puissions être satisfaits.» Une déclaration qui sévit comme un violent rappel à l’ordre. Mais est-ce que ses messages passent-il encore seulement dans le vestiaire castillan ?

A lire aussi :

Tout sur la Liga
Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs

From the web