thumbnail Bonjour,

Invité de l’émission Luis Attaque de RMC, le charismatique coach du Real, José Mourinho, a exprimé son envie de diriger un jour la sélection de son pays, le Portugal.

Il fait partie des entraineurs les plus titrés dans le football européen, mais son palmarès présente un sérieux manque. Depuis l’entame de sa carrière de coach, au début des années 2000, José Mourinho n’a encore jamais eu l’honneur de diriger une sélection nationale, et encore moins remporter un trophée international. A 49 ans, et alors qu’il est sous contrat avec le Real Madrid, celui que l’on surnomme The Special One commence à songer sérieusement à ce genre d’expérience. Il a même une idée précise de l’identité du pays qu’il veut prendre en main, si l’on en croit les révélations qu’il a faites dans une longue interview accordée à RMC.

« Entrainer en Ligue 1 ? Pourquoi pas »

« Le Portugal est ma maison et je voudrai y retourner à la fin de ma carrière, mais pas pour coacher un club, mais la sélection, a-t-il confié. J’espère vraiment avoir cette opportunité un jour et beaucoup de gens au Portugal attendent ça aussi. Connaitre cette expérience et aussi pouvoir disputer une compétition comme la Coupe du Monde ou l’Euro ». Attiré par la Selecçao, « Mou » a cependant reconnu qu’il y a quatre ans, il était à deux doigts de s’engager avec la sélection anglaise. « Ça a failli se faire. Et j’étais prêt pour cela, mais aujourd’hui, ce que je veux c’est de m’occuper du Portugal, même si dans le foot, on ne doit jamais dire jamais ». Pour information, l’équipe lusitanienne est actuellement dirigée par Paulo Bento.

S’il a des yeux sur le poste de sélectionneur, Mourinho n’écarte pas non la possibilité de coacher un nouveau club dans un pays qu’il n’a pas encore visité jusque-là. C’est le cas de la France notamment. « Entrainer en Ligue 1 ? Pourquoi pas » a confié l’ex manager de Chelsea. Cependant, pour le moment, il ne se voit pas vraiment au PSG, là où tout le monde l’annonce. « Beaucoup de personnes parlent de moi au PSG, a-t-il admis. Mais il faut être juste. Je connais le président Nasser Al-Khelaifi, mais je ne lui ai parlé qu’une seule fois. C’était avant même qu’il n’arrive au PSG. Je suis un ami de Carlo et de Leonardo, et je veux qu’ils réussissent et pourvu qu’ils n’aient pas besoin d’un autre entraineur ». L’intéressé se dit même séduit par le projet qu’est en train de mettre place le club francilien : « C’est un projet fantastique. C’est pour cela que Leonardo a délaissé sa carrière d’entraineur et que Carlo est avec lui. Paris a besoin d’un grand club. Un club champion, qui joue la Ligue des Champions et qui gagne. Aujourd’hui, ils peuvent avoir cette ambition ».

Pour finir, Mourinho a exprimé un dernier souhait. Celui de retourner en Premier League, là où il a principalement construit sa renommée. « L’Angleterre, c’est mon premier amour et le premier amour, ça ne s’oublie pas » a-t-il lâché, enchérissant : « Un jour, je veux y retourner. Je n’ai passé seulement que trois années et demi là-bas. Mais ce n’est pas une priorité. Aujourd’hui, je ne pense qu’au match de demain et c’est la vie de tous les entraineurs ». Et le prochain match c’est celui qu’il livre ce mercredi face au Valence avec son équipe du Real. « Un club où il y a des choses positives et négatives, mais qui a une dimension stratosphérique. Je suis heureux ici et je veux remporter la dixième Ligue des Champions. C’est notre objectif, mais on n’est pas les seuls à la viser et d’autres clubs peuvent la remporter » a-t-il conclu.

A lire aussi :

Tout sur la Liga

Relatifs

From the web