thumbnail Bonjour,

Bien que titulaire au poste de gardien au Barça, Victor Valdes ne compte pas prolonger son contrat avec le club qui expire en 2014. Un choix qui étonne toute l’Espagne.

Peut-on être le portier numéro de la meilleure équipe du monde, remporter de nombreux trophées chaque année et disputer les plus belles compétitions internationales et ne pas être comblé ? Avec Victor Valdes, on a la preuve que oui depuis ce jeudi. Le dernier rempart de Barcelone ne souhaite pas prolonger son bail avec le club, qui expire en 2015. Alors, certes, il n’a pas exprimé d’envie de partir, mais cette position laisse place à de moult suppositions. A 31 ans, et après avoir passé 12 années en équipe première, durant lesquelles il s’est offert 19 trophées, l’éternel remplaçant d’Iker Casillas au sein de la Furia Roja serait-il usé par le train de vie des Blaugrana ? Se serait-il aussi lassé à force d’évoluer au sein d’une formation où son rôle n’est pas assez mis à contribution ? Ou, userait-il simplement d’un stratagème pour bénéficier d’une revalorisation salariale qui puisse le rapprocher des joueurs les mieux payés de l’équipe ? Le débat bat son plein en Espagne.

« Il faut respecter son choix »

Officiellement, si l’on en croit ses propres dires, Victor Valdes veut aujourd’hui partir à la découverte « d’autres cultures ». Et sa décision de ne pas rempiler serait « irrévocable ». Toutefois, ces déclarations ne paraissent pas vraiment convaincantes. Même Tito Vilanova, son entraineur, émet un doute lorsqu’il indique en conférence de presse : « je ne sais pas s’il va changer d’avis. Je lui en ai parlé aujourd’hui et je ne sais s’il va revenir sur son choix ». Le coach blaugrana a, en outre, certifié qu’il n’y avait aucun problème d’ordre relationnel avec le joueur : « Il n’a pas dit qu’il voulait partir. Il a simplement dit qu’il ne renouvellerait pas son contrat. Il y a des gens qui vont penser qu’il donne le temps au club de trouver un autre gardien, et d’autres supposeront qu’il nous laisse avec ce problème à régler. Ce que je peux dire, c’est que ces derniers mois, je ne l’ai pas vu triste ou « fatigué » de jouer avec nous et ce n’est pas, non plus, une question d’argent puisque les négociations n’ont encore même pas commence ».

S’il se montre peu préoccupé par ce cas, Vilanova a tout de même prévenu qu’il fallait dès maintenant se faire à l’idée que Valdes ne sera plus Blaugrana prochainement. « Ce que je sais c’est qu’il ne restera pas en 2014. C’est dommage parce que je pensais que c’était le gardien idéal par le Barça. Je respecte cette décision et je ne suis pas du tout froissé. D’ici son départ, il va continuer à nous faire garder des matches ». Le successeur de Guardiola parait donc serein par rapport à la gestion de cette affaire, mais il se veut aussi prévoyant lorsqu’il concède : « il y en a qui vont dire que ce n’est pas le bon moment pour lui de partir, mais il a offert au club assez de temps pour qu’on puisse lui trouver un remplaçant. La marge qu’il y a devant nous, à savoir un an et demi, n’est pas si mauvaise. Notre direction est déjà à l’affut et nos émissaires suivent déjà des joueurs partout dans le monde. Il n’y a aucun problème par rapport à cela ». Confiant, Vilanova l’est donc aussi en apparence, mais il est également exigeant. « Il y a de très bons gardiens dans le monde, mais, ici, au Barça, il est demandé d’avoir quelque chose de plus. Faire de bons arrêts ne suffira pas, il faudra aussi savoir jouer au pied. C’est un poste délicat ».

Le Barça va donc devoir basculer, ou, du moins, réfléchir dès maintenant à l’ère après Valdes. La question qui peut se poser c’est comment le public catalan va accueillir cette nouvelle ? Quel traitement sera désormais réservé à l’intéressé, sachant que même s’il est encore sous contrat, il pense déjà à délaisser la tunique blaugrana ? A ce sujet, Andoni Zubizarreta, le directeur sportif tout le monde, a tenu à faire passer un message : « On doit respecter la décision d’un joueur qui a passé 12 années dans notre maison. En ayant ça à l’esprit, nous vous demandons (aux supporters) de continuer à le soutenir et à l’encourager comme vous l’avez fait pendant toute sa carrière ». Des propos qui ont naturellement trouvé écho chez Vilanova : « C’est toujours notre gardien, et tant que ça sera le cas, on doit l’aider et ça serait bien qu’on lui offre la meilleure séparation possible. Il le mérite pour tout ce qu’il a donné au club ». Valdes a disputé 483 matches avec le Barça, c’est 73 de plus que le deuxième gardien le plus utilisé de l’histoire du club qui n’est autre que…Zubizarreta.

A lire aussi :

Tout sur la Liga

Relatifs

From the web