thumbnail Bonjour,

En conférence de presse, Adi Rami dénonce à demi-mots l'arbitrage de Real - Valence (2-0) mardi soir en quarts de finale de Copa Del rey.

Le Real Madrid s’est imposé 2-0 en quarts aller de Coupe du Roi mercredi soir au terme d’un match sérieux et disputé à un rythme très élevé. Les Valenciens se sont crées de nombreuses occasions mais n'ont pas été réalistes contrairement aux Madrilènes. Le match retour aura lieu mercredi 23 janvier à Mestalla.

Un complot ?

Le club de Valence avait protesté dès la fin de la rencontre à l'égard de l'arbitre, Cesar Muniz Fernandez, qui avait effectivement signalé par deux fois des hors-jeu inexistants de ses joueurs Les Ché estiment aussi qu'ils auraient pu bénéficier d'une main dans la surface du défenseur madrilène Raul Albiol.  «Il y a des choses que nous ne pouvons contrôler, comme la pression que le Real a mise toute cette semaine, a déclaré de son côté l'attaquant de Valence formé au Real Roberto Soldado, qui alimente la thèse du complot. Il y a eu des personnes sur le terrain qui n'ont pas su supporter cette pression mardi et au final, cette peur de pénaliser le grand,  nous a pénalisés nous.»

Adil Rami n'a pas été aussi explicite, préférant se taire : "Je préfère me mordre la langue pour ne pas recevoir d'amende. Nous avons tous vu ce qui s'est passé hier (mardi). (...) Nous savons que le Real Madrid est une très bonne équipe, avec les meilleurs joueurs du monde, mais ils n'ont pas besoin de cela». a ainsi expliqué l'ancien joueur du LOSC devant les médias.

Relatifs

From the web