thumbnail Bonjour,

La planète football vit une véritable onde de choc avec le Real Madrid ces dernières heures. Iker Casillas est revenu sur la situation, appelant à l'union sacré.

Iker Casillas, portier émblématique sur le banc ? Il y avait de quoi choquer bon nombres de spéctateurs hier soir. José Mourinho et Iker Casillas sont revenus sur ce curieux évenement. Mais le doute et les interrogations restent toujours là, malgré ces quelques justifications...

«Inventez ce que vous voulez. Nous avons connu des problèmes dans pas mal de domaines, et la défense faisait partie de l'un d'eux. C'est une décision technique car Adan est meilleur que Casillas. Je n'ai jamais pensé à démissionner de mon poste avant, pendant ou après le match. Je n'ai pas peur pour mon poste. Je ne suis pas un gosse et je sais que les résultats comptent. Mais si je sentais que les joueurs n'étaient plus dans mon projet, je serais honnête et je n'insisterais pas. Mais ce n'est pas le cas, ils ont été malchanceux aujourd'hui, c'est tout. La semaine de vacances va nous faire du bien car les joueurs sont tristes et vidés. Quant à la Liga, je pense que le fossé sera impossible à combler» s'est exprimé le Special One en conférence de presse après la défaite contre Malaga (3-2).


La planète football vit  une véritable onde de choc avec le Real Madrid ces dernières heures. Iker Casillas est revenu sur la situation, appelant à l'union sacré : "Mourinho ne m'a rien dit. Mais nous devons respecter la décision de l'entraîneur. Ce qui compte avant tout, c'est l'équipe. Je vais bien. C'est le coach qui décide et je dois continuer de m'entraîner pour regagner sa confiance." a déclaré le portier madrilène sur la chaîne espagnole la Sexta.



"Je ne suis pas habitué à être sur le banc, mais c'est bien lui qui prend les décisions, nous devons lui faire confiance. Je dois tenir une concurrence des plus saines avec Adan. Vous savez, mes coéquipiers ont tous apporté leur soutien à Adan, même si le résultat n'a pas été favorable, il faut savoir témoigner notre union et faire face. Au cours de cette semaine, j'ai senti que je ne jouerais probablement pas contre Malaga, mais vous savez le plus important ce n'est pas ça, le plus important c'est de tout faire pour combler l'écart de points avec le Barca et l'Atletico. C'est pourquoi, aujourd'hui plus qu'hier, nous devons respecter notre entraineur et faire face ensemble."

Notre correspondant à Madrid, Alberto Pinero, a livré son analyse de la sitation :

"Mourinho a définitivement perdu le contrôle. Il y a beaucoup de décisions controversées prises par le tacticien portugais ces derniers mois. En laissant Casillas hors du onze madrilène à Malaga, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Lors de la conférence de presse, Mourinho a expliqué qu'il s'agissait d'une décision technique, car Antonio Adan était en meilleure disposition que Casillas. Quelque chose de difficile à croire. En fait, cela ressemble plus à un défi pour le portier emblématique du Real, l'équipe et le club. Il est connu que la relation entre Mourinho et Casillas n'est pas la meilleure du monde, et il est entendu que l'entraîneur a voulu imposer son autorité. Une discussion très discutable puisque le Real, ce soir, affrontait Malaga, 4ème de Liga, avec le risque de voir encore l'écart avec le FC Barcelone s'accentuer. Cette semaine Florentino Perez avait demandé la paix et la tranquillité avec Mourinho, à la fois publiquement et en privé, afin de recoller au petit peloton de tête constitué par l'Atletico Madrid et Barcelone. Mais peut-être, que tout simplement, José Mourinho ne peut tout simplement pas remédier à la situation, impuissant face aux catalans cette année."


Selon-vous, Mourinho a t-il encore un avenir au sein de la formation madrilène, le divorce est-il inévitable ?

Relatifs

From the web