thumbnail Bonjour,

Bien que touché au genou en milieu de semaine, Lionel Messi sera bien présent ce dimanche avec son équipe du Barça contre le Betis. Un choix que Tito Vilanova assume complètement.

En Espagne, et plus spécialement en Catalogne, on garde encore en tête les images de mercredi soir et de cette sortie sur civière de Lionel Messi lors du match Barça – Benfica (0-0). L’espace de quelques secondes, le temps s’est arrêté sur la planète de football et les craintes de voir le meilleur joueur de monde éloigné des terrains pendant de long mois se sont accroit progressivement avant que le staff blaugrana ne prenne l’initiative de rassurer tout le monde. La star argentine ne souffrait que d’une « blessure légère ». Il n’y avait pas de quoi s’alarmer, mais, ils étaient quand même très peu à croire en sa présence dès ce dimanche lors du match de championnat face au Bétis Séville. Pourtant, il sera bien là et il y a lieu de se poser la question si ce n’est pas un risque que le club catalan prend en convoquant son joueur vedette pour cette rencontre.

Vilanova manque-t-il d’autorité ?

En conférence de presse, samedi, Tito Vilanova a cherché à dissiper tout malentendu et éluder les polémiques naissantes. « S’il y avait ne serait-ce qu’un petit risque alors Messi n’aura pas fait le voyage. S’il est, cela veut dire qu’il s’est totalement rétabli et qu’il est prêt à jouer. Cela étant, on va évaluer sa condition demain (dimanche) et on décidera s’il est disposé à jouer les 90 minutes du match ou pas » confiait-il. Des subtilités de circonstance auxquelles il est tout même difficile de croire aveuglement. Abstraction faite du coup dont il a été victime en Ligue des Champions, le moment apparaissant comme idéal pour laisser souffler la star albiceleste au regard du temps de jeu important qu’il affiche depuis le début de la saison en cours (il n’a manqué aucune rencontre en championnat, ni en Coupe d’Europe).

Face à cet état de fait, il n’est pas illogique de s’interroger si Messi n’a pas insisté lui-même pour pouvoir faire le voyage en Andalousie. Si tel est le cas, c’est l’autorité de Vilanova qui peut être remise en doute. Sans vouloir être mauvaise langue, l’entraineur barcelonais a peut-être cédé à la demande de son joueur cadre de peur de l’offusquer. Car on peut facilement imaginer que s’il s’agissait d’un autre élément, le technicien catalan aurait facilement fait le choix de la raison et qui est celui de la patience. L’exemple d’Alexis Sanchez le démontre. Le Chilien s’est remis depuis quelques jours de son entorse, mais son retour n’a pas été précipité et il n’est pas du tout sûr qu’il puisse être aligné contre le Betis. « Il a récupéré plus rapidement que prévu et physiquement il commence à être bien. Maintenant, on va lui donner du temps de jeu petit à petit pour qu’il puisse recouvrir la plénitude de ses moyens » confiait Vilanova.

A moins d’une surprise, Messi sera donc présent dans le onze de départ barcelonais ce dimanche soir. Parmi ses fans, il y en a qui pourront s’en inquiéter, mais il existe une bonne nouvelle. S’il joue, El Pulga a toutes les chances de battre le record qu’il vise de Gerd Muller, celui du plus grand nombre de buts inscrits sur une année civile. Il l’aurait fait face à Benfica si son lob, consécutif à sa blessure ( !), n’avait pas échoué à côté du cadre. Si tout va pour le mieux, c’est donc sur la pelouse de Sanchez Pizjuan que le stratège blaugrana va rentrer encore un peu plus dans l’histoire du football. Un sacré accomplissement et prions pour lui pour qu’il n’ait pas à le payer au prix fort. C’est aussi ce que doit secrètement se dire son entraineur, dont la responsabilité est sérieusement engagée dans cette « affaire ».

Selon vous, Tito Vilanova ne prend-il pas un risque en faisant jouer Messi ce dimanche ?

A lire aussi :

Tout sur la Liga

Relatifs