thumbnail Bonjour,

Déjà relégué à 11 points du Barça et à 8 points de l'Atletico après sa défaite, samedi dernier, sur le terrain du Betis Séville (1-0), le Real est désormais dos au mur.

Un nouvel accroc à domicile face au voisin du sud de la capitale, plongerait assurément le Real dans une crise ouverte. José Mourinho, notamment, joue une partie de sa popularité: déjà sifflé par une partie du public du Bernabeu, mardi en Coupe du Roi, lors d'une facile victoire (3-0) contre Alcoyano (D3), l'entraîneur verrait son crédit largement entamé en cas de défaite face à l'Atletico, qui porterait ainsi son avance à 11 points.  

Mourinho fragilisé ?

Pour le moment, le Portugais bénéficie encore de l'appui inconditionnel de son vestiaire, comme l'ont montré de récentes déclarations de Casillas. Mais une nouvelle défaite provoquerait sans doute la fin de cette union sacrée.    Pour venir à bout de l'Atletico et de son excellente défense (deuxième meilleure de la Liga, derrière le Real), "Mou" pourra plus ou moins compter sur son onze-type, même si l'attaquant Higuain, touché à la cuisse, est toujours incertain. La vraie interrogation concerne en fait Özil, titulaire mercredi en Coupe du Roi, mais désavoué samedi dernier par Mourinho qui l'avait remplacé par Modric à la pause. 
 
Le Real a souvent batu l’Atléti ces dernières saisons, mais les Matelassiers n’ont jamais été aussi forts : "Nous espérons pouvoir les rattraper au classement. On espère qu’à la fin de la rencontre, on sera à cinq points de l’Atlético Madrid. Nous avons la chance de ne pas avoir connu la défaite ces dernières saisons. Mais samedi, aucun autre résultat que la victoire ne nous servira. On ne pourra pas se contenter du match nul." a assuré Iker Casillas.

Quand à Falcao, il nous avait affirmé qu’il ne luttait pas contre le Real ou le Barça, mais espérait la victoire à chaque sortie : "Théoriquement, nous ne luttons pas contre le Real Madrid ou Barcelone. Notre devoir est de penser au match suivant et d'essayer de gagner. Gagner nous permet de prendre des points et de rester proche des plus grands clubs en Espagne. Nous devons prendre autant de points que possible. Ensuite, les matches avec le Real Madrid et Barcelone pourraient définir notre saison. Il est important de gagner chaque match, sans compter ceux contre Barcelone et le Real Madrid car il ya beaucoup de points en jeu". Le "Tigre" Falcao notamment, qui a marqué samedi dernier contre Séville (4-0), voudra dépasser son rival Ronaldo au classement des buteurs (11 pour le Colombien, 12 pour le Portugais). Un Ronaldo de nouveau finaliste pour le ballon d'or face à Lionel Messi et Andres Iniesta (Barcelone).   A l'Atletico, Simeone disposera aussi de tous ses éléments-clés, qui ont presque tous soufflé mercredi pour le match de Coupe contre Jaen (victoire 1-0).



Relatifs

From the web