thumbnail Bonjour,

Alors que l''Espagne a souffert pour vaincre la Chine dimanche soir (1-0), lors de son dernier match amical, les doutes subsistent avant le début de l'Euro 2012.

Alors que l''Espagne a souffert pour vaincre la Chine dimanche soir (1-0), lors de son dernier match amical, les doutes subsistent avant le début de l'Euro 2012.

"Nous sommes animés par une grande envie"

A moins d'une semaine du coup d'envoi de l'Euro-2012 (8 juin-1er juillet), c'est l'heure de faire un bilan pour les 16 équipes engagées. Alors que le groupe de la Roja semblait être l'un des favoris désignés, les choses se compliquent. Face à la Chine dimanche, pour son troisième et dernier match de préparation avant le grand tournoi, l'Espagne a décroché une pénible victoire (1-0). C'est surtout les 45 premières minutes qui sont inquiétantes. Les Champions du monde et d'Europe ont offert un jeu terne et se sont fait surprendre par la vivacité des contres chinois. Une prestation inquiétante avant son entrée en lice face à l'Italie le 10 juin prochain.

 

L'Espagne pourrait-elle avoir trop de pression sur ses épaules ? Son parcours de qualification a pourtant été sans bavure (8 matches, 8 victoires) mais quelques nuages s'amoncellent. Villa, meilleur buteur de l'Euro-2008 (4 buts), a déclaré forfait et Carles Puyol, touché au genou et récemment opéré, manquera cruellement à l'Espagne. Des blessures problématiques pour Vicente Del Bosque. Du coup, le sélectionneur espagnol fait des essais. Il a aligné Busquets et Xabi Alonso au milieu, confiant les clefs du jeu à Xavi Hernandez. Devant, Negredo et Torres ont chacun pu disputer une période, l'avant-centre de Chelsea, beaucoup plus participatif, remportant le duel qui l'oppose au Sévillan Negredo, assez discret en première période.

David Silva, le milieu de terrain de l'équipe d'Espagne, a conscience que l'Espagne sera attendue au tournant. Et s'il sait que conserver le titre de Champion d'Europe sera un défi très difficile, il assure que son équipe est prête à tout donner pour y parvenir. «La Chine nous a posé des problèmes en première période, en jouant notamment très bien en contre. Nous nous sommes ensuite réveillés en deuxième période. Sur mon but, Andres (Iniesta) me la donne en retrait et j'ajuste le gardien. Andres est un grand joueur. Nous savons que défendre notre titre de champion d'Europe sera difficile, mais nous sommes animés par une grande envie.»

Relatifs

From the web