thumbnail Bonjour,

Le milieu international français, Paul Pogba, a révélé lors de l’émission Téléfoot les raisons qui l’ont poussé à quitter Man United pour la Juventus en 2012.

Paul Pogba fait aujourd’hui les beaux jours de la Juventus de Turin. A 20 ans, il est même devenu l’un des tous meilleurs milieux de terrain évoluant dans le championnat italien. Tout en mesurant qu’il lui reste encore du chemin à parcourir, le Français savoure pleinement cette situation. Pour lui, il s’agit même d’une revanche par rapport à tous ceux qui n’ont pas cru en son talent. « J’ai rejoins la Juve pour faire taire beaucoup de personnes qui m’ont critiqué, qui n’ont pas cru en moi et qui ont dit que je vais chuter » a-t-il déclaré lors de l’émission Téléfoot.

« J’étais dégouté »

Pogba ne cite pas des noms en particulier, mais il ne faut pas être un devin pour comprendre qu’il vise en premier lieu Sir Alex Ferguson. Ce dernier n’a pas vraiment fait confiance à l’ex Havrais lorsqu’il l’avait sous ses ordres à Manchester United (7 rencontres jouées avec les pros). « Je lui disais mettez moi, que je vous montre si je suis prêt ou pas » raconte Pogba, avant d’évoquer le jour où il a compris que son avenir se situe ailleurs qu’à Old Trafford : « C’était le 31 décembre 2011, contre Blackburn. J’étais sur le banc. Il (Ferguson) met Rafael en milieu de terrain et Ji Sung Park. Là, j’ai baissé les bras. J’étais vraiment dégouté ». Bien qu’à la retraite aujourd’hui, Fergie va certainement avoir rapidement vent de ses déclarations.

Pogba aurait donc aimé plus de reconnaissance durant son séjour en terre anglaise. Mais, il n’est pas rancunier pour autant. Aujourd’hui, il préfère regarder devant lui plutôt que derrière. Et son objectif personnel et de confirmer tout le bien qu’on pense de lui : « Je dois aussi rester humble, car je n’ai encore rien fait. Quand je vois tous ses champions qui ont énormément gagné et qui sont restés simples. Je dois suivre la même voie ». C’est tout le mal qu’on souhaite au natif de Lagny-sur-Marne, un de ses rares jeunes à avoir quitté très tôt la France et ayant réussi, malgré de nombreux obstacles, à se faire un nom à l’étranger.

Relatifs