thumbnail Bonjour,

André Villas-Boas, le manager de Tottenham, a évoqué sa mise à l'écart de Chelsea la saison dernière.

«Je l'ai regardée (ndrl : la finale de la Ligue des champions), mais pas jusqu'au bout, affirme le Portugais dans les colonnes de France Football. Il y avait des joueurs dans ce vestiaire que j'aimais beaucoup. Et à qui je ne pouvais que souhaiter le meilleur... Ça n'a pas été facile pour moi de partir. J'ai félicité certaines personnes avec qui j'avais travaillé là-bas, celles qui avaient tout donné, qui étaient mes amis. Je pense qu'on aurait dû me donner la possibilité de continuer. Mais j'ai bien conscience que le changement était, en matière de résultats, le seul moyen d'avoir un impact. Quand vous êtes dans ce genre de spirale négative, il existe deux sortes de réaction: soit vous restez accroché à votre projet futur et aux gens qui le composent, soit vous voulez un succès immédiat. Et là il faut tout changer.»

Relatifs