thumbnail Bonjour,

Liverpool remporte sans aucun soucis ce dernier match de Premier League sur le score de 3-0 grâce à un doublé de Suarez et un but d’Agger.

Liverpool avait l’occasion pour ce dernier match de l’année de revenir à hauteur de point de Swansea, à la neuvième place. Pour cela, il faut battre les Queens Park Rangers, qui comptabilisent une seule victoire depuis le début du championnat, et sont donc bon dernier au classement.

Suarez fait tout tout seul

A l’expérience des joueurs de QPR, Brendan Rodgers (absent car malade) répond avec la fraîcheur et la jeunesse de Sterling et Allen, de retour dans le groupe. Et les Reds commencent très fort avec notamment un Luis Suarez en grande forme qui inscrira un doublé en moins d’un quart d’heure. L’uruguayen commence à chauffer les gants de Julio César avec une frappe lointaine (précédée d’un joli petit pont), que le portier Brésilien repousse bien. Il ne repoussera cependant pas le face à face quelques minutes plus tard, quand Suarez se joue de Hill comme d’un papi avec un crochet qui lui ouvre le chemin des filets.

1-0 pour Liverpool qui doublera le score quelques minutes plus tard. Suarez décide de faire tout tout seul. Centrer et marquer. En effet, l’uruguayen remise d’abord de la tête sur le côté, hérite à nouveau du ballon, rentre dans la surface, centre en retrait pour un coéquipier, mais le tacle salvateur d’un défenseur londonien envoie le ballon dans les pieds de Suarez qui se fait un plaisir de doubler le score.

A la demi-heure de jeu, c’est Agger qui vient aggraver la marque après un corner tiré en deux temps d’une tête smashée qui trompe Julio César. QPR n’y est pas, QPR est totalement perdu et à la 36e minute, Suarez passe en force entre trois joueurs et centre en retrait pour Steven Gerrard qui arrive comme une bombe à l’entrée de la surface. Il faut trois défenseurs sur la ligne pour que la frappe du capitaine ne rentre pas dans les cages.

En seconde période, les Reds lâchent du lest, ce qui va permettre un semblant de révolte de la part des londoniens. Malgré tout, Suarez s’illustre en premier à l’entrée de la surface contrôle la balle en enchaîne avec une frappe du gauche Julio César détourne bien. Quelques petites frappes peu inquiétantes de la part de Taarababt, des montées fébriles de Traoré, c’est tout ce que QPR a à proposer. Pour dire, l’action la plus dangereuse vient d’MBia qui contrôle une passe en retrait de Mackie, enroule sa frappe, mais celle-ci frôle le montant de Reina. La fin du match verra José Enrique se blesser et Carragher faire son entrée sur le terrain. Sa 492e apparition en championnat, il égale donc Liddell, joueur écossais des années '40.

Relatifs

From the web