thumbnail Bonjour,

Bilan de ce début de saison dans les plus grands championnats européens. On se rend compte que peu d'équipes arrivent à suivre la cadence des leaders.

Ce début de saison a été mouvementé dans tous les grands championnats européens. Envolée solitaire, peloton de tête, duels de hautes factures. La lutte pour le titre est toujours aussi acharnée. Mais cette année, certaines équipes survolent leur championnat respectif et les poursuivants ont toujours plus de mal à suivre la cadence.

Italie, Espagne ou Allemagne, même rengaine

En Bundesliga, le règne de Dortmund qui aura duré pendant deux ans risque de prendre fin dès cette année avec le Bayern Munich qui a une envie folle de reprendre son trône. Les bavarois ont déjà neuf points d’avance sur le deuxième, le Bayer Leverkusen, et douze sur le troisième, le rival, le Borussia Dortmund. En effet, le club de Jurgen Klopp semble avoir cette année décidé de tout miser sur la Ligue des Champions, quitte à lâcher du lest en championnat. Cependant, le Borussia semblait être la seule équipe capable d’inquiéter Ribery et ses coéquipiers dans la conquête du bouclier d’argent. Alors, il est clair qu’en Allemagne, le titre semble déjà joué d’avance.

En Italie, la situation semble être plus ou moins la même. En effet, tout le monde se demandait si après une année restée invaincue, la Juve d’Antonio Conte allait être capable de réitérer l’exploit avec en plus une compétition européenne à jouer. La Juventus allait être aussi forte ? La réponse est peut être non. Car la Juve a perdu. Face à l’Inter d’abord, puis face au Milan. Cependant, les poursuivants aussi sont plus lents. Alors, la Juve continue d’être en tête. L’Inter a largement ralentit son rythme de début de championnat, Naples n’avait pas besoin de ces deux points de pénalité, et la Lazio deuxième à huit longueurs des bianconeri ? Cela semble peine perdue.

Et l’Espagne alors? Après le sacre de Madrid, tout le monde s’attendait à un autre duel acharné entre ces deux clubs. Au final, il n’aura jamais eu lieu. Barcelone a gardé un rythme royal, tandis que le Real Madrid et José Mourinho se sabordaient. Au final, seul l’autre club madrilène, l’Atletico, semble suivre la cadence. Et encore. Les blaugranas ont neuf points d’avance sur l’équipe de Falcao et seize sur la maison blanche, troisième.

En Angleterre, le duel entre Manchester aussi semble prendre une couleur...rouge. Alors si on ne peut pas dire que le championnat est joué, les Red Devils comptent déjà neuf points d’avance sur les citizens qui mercredi ont perdu 1-0 face à Sunderland, et on sait que le Boxing day joue comme toujours beaucoup dans la course au titre.

En début de saison, on s’attendait à des duels un peu partout en Europe. Au contraire, en France, tous les bookmakers s’attendaient à une course solitaire du multimillionnaire Paris-Saint-Germain devant des faibles concurrents qui se tirerait la bourre pour une vulgaire place européenne. Et au contraire, voilà où se trouve le championnat le plus serré. Les trois plus grandes places du foot français se disputent la première place avec acharnement. Paris, Marseille et Lyon sont tout rois à égalité pour l’instant et le suspense reste entier...

 

Relatifs

From the web