thumbnail Bonjour,

L'emblématique gardien de la Juventus, Gianluigi Buffon, est revenu sur sa fantastique carrière et a confié ses ambitions pour cette saison.

Les mots du charismatique Gianluigi Buffon ont toujours de l'impact. Le chevronné gardien de la Juventus, souvent considéré comme le meilleur portier de la planète, a livré un entretien à nos confrères du Canal Football Club. Du retour au premier plan de la Juventus en passant à un come-back sur son immense carrière, en passant par l'émergence du jeune Pogba ou son regard sur les autres gardiens du circuit, le dernier rempart de la Squadra Azzura n'a esquivé aucun sujet. Extraits.

"Je ne serai jamais un gardien normal"

L'excellent parcours de la Juventus en Ligue des Champions a forcément incité les observateurs à placer la Vieille Dame comme l'un des outsiders sérieux de la compétition. Mais Buffon calme le jeu. "Si je disais ça, ce serait un peu trop optimiste, présomptueux.", a t-il lancé d'emblée, lucide sur la qualité et l'expérience de ses concurrents dans un plateau extrêmement relevé. Lorsqu'il s'agit d'évoquer son jeune coéquipier Paul Pogba, Buffon enfile le costume de grand frère et ne tarit pas d'éloges. "C'est un grand joueur, nous l'avons remarqué dès les premiers entraînements. Il a le bon état d'esprit pour devenir un grand joueurs, il a beaucoup de qualités."

Mais le portier a également ouvert le chapitre des souvenirs. "Mon meilleur souvenir ? Lorsque j'étais enfant. Petit, tu as plein d'enthousiasme, tu as envie de jouer, de montrer ce que tu es. Plus tu grandit, moins c'est vrai. Quand tu deviens connu tu n'as plus rien à prouver.", a t-il souligné, avant de revenir sur la Coupe du monde 2006. Une expérience synonyme de consécration, aussi glorifiante qu'éprouvante. "C'est un bon souvenir, mais après coup, à cause de la tension. Ce n'est que quelques mois après que tu savoures vraiment. Sur le coup, c'est dur. Je ne me souviens pas de l'arrêt sur la tête de Zidane. Je n'ai pas vraiment de souvenirs, la pression est tellement forte..."

Enfin, l'emblématique gardien de la Juve a analysé le talent des concurrents actuels à son poste. Le meilleur gardien du monde ? "Il y a Casillas, Cech, Neuer, Hart, il y a aussi Lloris et Sirigu qui sont très bons. Je pense que le talent d'un joueur se mesure quand il arrête, quand il retourne et fait le point sur sa carrière." Que les supporters se rassurent, l'idole n'est pas prête à raccrocher les crampons. "Je jouerai tant que je serai stimulé pour continuer. La nature m'a donné quelque chose d'important, et je dois respecter ces dons. Cela n'aurait pas de sens de terminer ma carrière comme un gardien normal, je ne l'ai jamais été et je ne le serai jamais." Buffon est éternel.

A lire également :

Toute l'actualité de la Serie A

Relatifs

From the web