thumbnail Bonjour,

Après des débuts laborieux, le jeune attaquant français Mbaye Niang est en train de gagner sa place au Milan AC. L’Italie commence à l’apprécier.

Pour s’adapter à un nouveau pays lorsqu’on est un jeune footballeur de 18 ans, il y a assurément un meilleur moyen que de provoquer des ennuis avec la justice en conduisant une voiture sans permis. Quand on passe d’une équipe comme Caen au Milan AC, il est aussi recommandé de ne pas se faire remarquer à travers des virées nocturnes lors d’un rassemblement avec les Espoirs. Des soucis que le jeune français Mbaye Niang n’a pas su éviter et cela n’a pas été sans conséquence sur son temps de jeu avec la formation rossonera (seulement 23 minutes de Serie A disputées à l’occasion de la phase aller). Mais, l’ex-Malherbiste a retenu la leçon. Il s’est progressivement remis au travail et depuis quelques matches, il commence à gagner la confiance de ses dirigeants, en même temps qu’il arrive enfin à exprimer son talent sur le terrain.

La presse italienne est patiente avec lui

Celui que la presse transalpine surnomme comme le nouveau Balotelli, pour sa coupe de cheveux mais aussi pour son style de jeu, n’en est pour le moment qu’à 5 matches joués avec les Lombards, toutes compétitions confondues. Toutefois, tout porte à croire que ce chiffre va évoluer crescendo. Parce qu’une place s’est libérée au sein de l’attaque milanaise avec le départ d’Alexandre Pato (pour Corinthinans), mais aussi parce que le natif de Meulan commence à afficher de nets progrès. Dimanche, lors de la réception de la Sampdoria (0-0), il était d’ailleurs titulaire. Et il s’en est plutôt bien sorti. Après s’être concentré sur les tâches collectives en première période, il est passé de peu de son premier but dans le championnat italien quand à la 46e minute, consécutivement à un petit pont sur un adversaire, il a placé une frappe en angle fermé que Sergio Romero, le portier gênois, a péniblement repoussé en corner. La réussite l’a aussi fui à la 61e lorsque Bojan Krkic a vendangé ce qui aurait pu être une passe décisive.

« Contre la Sampdoria et face à la Juventus (en Coupe d’Italie), il a très bien joué, témoigne Flavio Sirna, un journaliste de Goal.com Italien. Allegri l’a utilisé comme un attaquant excentré, et il aurait pu être plus efficace s’il avait joué en pointe ». Ce qui fut le cas face à Reggina il y a quelques semaines en Coupe, où il a marqué son premier but. Le jeune Niang a maintenant tous les atouts en mains pour convaincre son entraineur de faire appel à lui plus souvent. Surtout que ce dernier « semble l’apprécier, poursuit Sirna. Pour cette raison, et même s'il est encore un peu "tendre", je le vois bien jouer d’une manière régulière dans le futur et batailler avec Pazzini, Bojan et Robinho pour une place de titulaire ». Une impression confortée par le fait que face à la Samp, l’ex-Caennais a été laissé sur le terrain jusqu’à la fin du match, alors que Stephen El Shaarawy, le buteur meilleur de l’équipe, a été appelé à céder sa place à un quart d’heure de la fin (à Robinho).

En se remémorant l’histoire du club, aucun attaquant français ne s’est jamais vraiment imposé au Milan AC. Jean-Pierre Papin a connu un passage mitigé en Lombardie, et d’autres comme Christophe Dugarry ou Ibrahim Ba s’y sont complètement cassés les dents. Niang peut-il rêver d’un destin meilleur ? A long terme, il est difficile de se prononcer. Mais à court terme, il a de quoi être confiant, surtout que la presse locale, d’habitude si exigeante avec les joueurs débarquant d’Hexagone, le laisse tranquille. « Pour le moment, elle perçoit l’émergence de Niang plutôt d’un bon œil eu égard à la situation financière du club et son choix d’investir sur les jeunes » assure Sirna, avant de conclure : « avant, lorsque Milan était beaucoup plus performant, le choix de le faire évoluer aurait certainement été beaucoup plus critiqué ». En apparence, l’international espoir français a donc choisi le moment parfait pour rejoindre les septuples champions d’Europe. A lui de s’affirmer et balayer définitivement tout ce qui pourrait être un frein à son éclosion.

A lire aussi :

Tout sur la Serie A

Relatifs

From the web