thumbnail Bonjour,

Comme très souvent, Daniele De Rossi séduit la planète football. Il aurait pu être un des acteurs principaux de ce mercato, mais non, Daniele est un homme fidèle.

Avant d'écraser l'AC Milan avec son club de coeur l'AS Roma, pour le compte de la 18e journée de Série A, Daniele De Rossi s'est confié au New York Times. Revenant sur sa relation avec son nouvel entraineur, Zdenek Zeman, réputé pour etre un personnage relativement atypique, voir complètement fou parfois, adepte de ce genre de petites sorties médiatiques : "José Mourinho est un grand communicateur qui cache bien sa médiocrité comme entraineur" ; Et qui avait notamment allumé son joueur en conférence de presse après le match face à l'Atalanta : "Il y a des vieilles hiérarchies qui ne comptent plus, il faut que les joueurs fassent preuve d'engagement, et ne pensent pas qu'à eux."

"Laisser le club serait un drame"

Pour ceux qui ne connaitraient pas Zeman, il vous est conseillé d'aller jeter un petit coup d'oeil au jeu developpé par la Roma cette année. Grand artisan de la montée de Pescara en Série A, Zeman est un coach avec une philosophie bien particulière. Mais aujourd'hui, après quelques joutades médiatiques, quasiment comme prévu, Daniele semble rentrer dans le rang, craintif de perdre son amour de toujours, Totti, le Pape, la Roma, ou tout simplement les trois ! "Nous avons un nouvel entraineur et aussi de nouveaux joueurs de grande qualité, comme Michael Bradley. Mon rôle est celui de jouer au milieu de terrain, mais c’est difficile pour moi de trouver l’espace que j’étais habitué à avoir. Je dois seulement travailler avec professionnalisme, et je suis sur que très vite j’aurais plus de possibilité de jouer." s'est confié le milieu de terrain italien lors de cet entretien.

Entretien durant lequel, le romain évoque surtout sur les rumeurs de départ, qui l'envoient du coté du Paris-Saint-Germain ou de Manchester City. Rumeurs devant lesquels Daniele est clair : "Je suis né à Rome, pour moi c’est normal de jouer ici. Je n’ai jamais cherché à jouer pour un autre grand club, ni vraiment voulu. Pour moi c’est incroyable, c’est fantastique. La première fois que je suis entré au centre sportif de Trigoria j’avais 12 ans. C’est ma maison. Mon unique regret est de ne pouvoir offrir qu'une seule carrière à la Roma. J’ai entendu ces rumeurs. Je suis sûr que mon futur sera bon, cela m’importe où je jouerais. J’espère un jour faire une expérience aux USA. J’ai parlé longuement avec Michael Bradley par rapport à ça. Mon histoire est que je vis pour ce club et, pour moi, le laisser serait un drame, un grand drame. Cela me plairait de rester ici. Tous les joueurs n’ont pas cette même histoire. Certains joueurs changent de ville, de pays et de club très jeune. C’est normal pour eux. Pour moi non et c’est ma façon de faire mon travail. Je le répète, cette ville et ce club me plaisent encore. Tout ce que j’aime est ici."



Le message est clair pour ceux qui doutaient encore de la fidélité et de l'amour que porte Daniele De Rossi pour la Roma ! Un départ durant le mercato hivernal semble donc impossible, ce qui risque de fortement décevoir Carlo Ancelotti et le PSG notamment. Et quand il s'agit d'évoquer l'avenir, Daniele pense plutot Amérique, qu'Europe : “Je suis excité (par rapport à la tournée de la Roma aux Etats-Unis). Je dois dire que les USA me plaisent beaucoup. J’ai passé beaucoup de mes vacances là-bas. J’aime ce pays. Cela sera positif d’y passer 5 jours d’entrainement et de travail, mais ça sera l’occasion de me divertir avec ma fille et ma fiancée. Quand je vais aux USA, je vois seulement New-York et, une fois, Las Vegas. Je sais, ce n’est pas très culturel. Cela me plairait d’aller aux USA pour jouer, mais je suis encore jeune, je n’ai que 29 ans."

Informations et actualités sur l'AS ROMA
Résultats et classement Série A

Relatifs

From the web