thumbnail Bonjour,

La phase aller de la Serie A italienne touche à sa fin. Voici l'équipe-type Goal.com de la première moitié de saison.

La saison 2012-13 arrive à mi-chemin et le championnat italien a été jusque-là, et comme toujours, plutôt passionnant. Avant la trêve hivernale, Goal.com vous a concocté l'équipe-type des 17 premières journées. Une équipe qui fait fière allure et dans laquelle figurent de nombreuses stars reconnues.

Beaucoup d'observateurs ont été surpris l'été dernier lorsque l'Inter de Milan a fait le choix de se séparer de son excellent gardien brésilien Julio Cesar. Une décision alors très contestée, mais qui ne l'est plus aujourd'hui. Samir Handanovic, depuis son arrivée d'Udinese, a accumulé les prestations convaincantes et maintenant plus personne ne doute en sa capacité à se faire un nom sous le maillot Nerazzuro. Le match qu'il a réussi il y a quelques semaines face à la Juventus (3-1) a été salué par toute l'Italie et il y a fort à parier que c'est le premier d'une longue série.

Au sein du quatuor défensif, Mattia De Sciglio, le latéral gauche du Milan AC, figure en bonne place. Après des débuts compliqués avec la formation Bianconera, il a su progresser et est devenu quasi indiscutable à son poste. Son pendant sur le côté droit est l'Intériste Andrea Ranocchia, qui a forcé son retour en sélection transalpine à travers une série de brillantes sorties avec son club. Dans le système 3-5-3, concocté par le coach Stramaccioni, il est celui qui se montre le plus régulier depuis l'entame de la saison.

La Fiorentina est l'une des principales surprises du championnat italien cette saison. Une forme étincelante qui s'explique notamment par la solidité de sa défense où Gonzalo Rodriguez, l'ancien joueur de Villarreal, brille de milles feux. C'est aussi le cas de l'expérimenté Giorgio Chiellini. Infatiguable, l'international azzuro reste intouchable du côté de la Juventus et cela se comprend parfaitement au regard de ses superbes prestations, semaine après semaine.

En milieu de terrain, les candidats ne manquaient pas, mais il a fallu en choisir trois. Notre dévolu s'est porté notamment sur Borja Valero, un autre représentant de la Fiorentina. Avec sa technique et une admirable vision de jeu, ce dernier a donné à la Viola un nouveau style de jeu, bien plus fluide que par le passé. A ses côtés, on retrouve Andrea Pirlo. Déjà époustouflant tout au long de l'exercice précédent, l'ex Rossonero continue d'ébahier tout son entourage. L'âge n'a aucun effet négatif sur lui. Bien au contraire, il ne cesse de se bonifier. Enfin, le milieu de terrain est complété par le Slovaque Marek Hamsik. Ce dernier a été retenu à 7 reprises dans nos équipes-types de la journée et rien que pour cela il mérite de figurer dans notre onze de la mi-saison. Du côté de San Paolo, il a complètement fait oublier le départ d'Ezequiel Lavezzi.

La ligne d'attaque que nous avons choisie est composée de trois joueurs qui ont survolé ce championnat jusque-là. Ensemble, ils totalisent la bagatelle de 36 buts.

Stephan El Shaarawy, le jeune attaquant du Milan AC, est bien entendu présent. Libéré d'un poids suite au départ de Zlatan Ibrahimovic, il s'est complètement lâché et les 14 buts qu'il a inscrits jusque-là sont la meilleure preuve de son efficacité nouvelle. Sans lui, il est certain que le parcours des Rossoneri aurait été beaucoup moins satisfaisant. Au côté de cette étoile montante, on retrouve une autre confirmée, en la personne de Miroslav Klose. L'international allemand est fidèle à lui-même puisqu'il demeure toujours un redoutable renard des surfaces.

Le dernier de ce joueur de ce onze, mais non des moindres, est Edinson Cavani. Le goleador uruguayen de Naples a repoussé à toutes les propositions l'été dernier et il y avait lieu de se poser la question s'il sera encore tout aussi motivé pour briller sous le maillot des Partenopei. La réponse n'a pas tardé à survenir. Même orphelin de son acolyte Ezequiel Lavezzi, il a confirmé son excellente saison dernière en s'offrant notamment 12 réalisations.


HANDANOVIC
INTER
Matches: 15 Clean sheets: 5

DE SCIGLIO
RANOCCHIA RODRIGUEZ
CHIELLINI
MILAN INTER FIORENTINA
JUVENTUS
Matches: 12 Clean sheet: 2
Matches: 16 Clean sheet: 6
Matches: 16 Clean sheet: 4
Matches: 13 Clean sheet: 7

BORJA VALERO
PIRLO HAMSIK
FIORENTINA
JUVENTUS NAPLES
Matches: 17 Buts: 1
Matches: 15 Buts: 4
Matches: 17 Buts: 7

EL SHAARAWY
KLOSE
CAVANI
MILAN LAZIO
NAPLES
Matches: 17 Buts: 14
Matches: 16 Buts: 10 Matches: 14 Buts: 12

*Seuls les joueurs ayant disputé au moins 10 matches figurent dans notre onze-type

Relatifs

From the web