thumbnail Bonjour,

A la veille du derby milanais, Massimiliano Allegri a reconnu que l'Inter était favorite pour ce match.

Massimiliano Allegri, estime que l'Inter Milan est la favorite du derby, dimanche dans le match au sommet de la 7e journée du Championnat d'Italie. "Le derby est un match particulier, où d'habitude le favori est celui qui est le mieux classé: les 'Nerazzurri' sont 5 points devant, donc ce sont eux les favoris", a dit le coach du Milan à la veille du match.

"Mieux défendre, mieux gérer la balle"

Pour Allegri, l'Inter possède avec Esteban Cambiasso, Diego Milito, Cristian Zanetti ou Walter Samuel "des joueurs qui ont des batailles au compteur". "L'Inter est une équipe plus rusée, expérimentée, pleine de qualité technique. Nous devrons être plus rusés qu'eux", a souligné le technicien. "On progresse, avec une belle victoire en Ligue des champions (3-2 à Saint-Pétersbourg contre le Zenit mercredi), a-t-il cependant ajouté. Personne au monde ne peut jouer pendant 90 minutes comme les 25 premières que nous avons jouées à Saint-Pétersbourg. Mais il faut améliorer la phase défensive en équipe, mieux défendre, mieux gérer la balle".


L'entraîneur milanais a d'ailleurs évoqué la possibilité d'aligner une défense à cinq, avec trois centraux, comme lors du dernier quart d'heure à Saint-Pétersbourg. "Quelquefois, on ne joue pas au foot, l'important est de ne pas prendre de but et de gérer. Cela s'acquiert avec l'expérience", a commenté Allegri. L'entraîneur de l'Inter, Andrea Stramaccioni, refuse cette étiquette de favori. "Je ne crois pas qu'on puisse donner un favori, c'est classiquement le triple sur la grille de loto sportif, les deux équipes ont tellement changé", a déclaré Stramaccioni lors de la conférence de presse de veille de match. "Strama" a également plaisanté sur la possibilité pour Allegri d'aligner, comme lui, une défense à trois centraux. "S'il en a parlé, c'est qu'il ne la choisira pas", a-t-il souri. Le jeune technicien intériste, 36 ans, a aussi refusé la comparaison avec José Mourinho, légende "nerazzurra" depuis la victoire en Ligue des champions 2010. "Je ne suis rien à côté de lui, pas une seule seconde je ne me suis comparé à lui. Cette comparaison ne me fait pas du bien, et est hors de propos", a répondu Stramaccioni.

Relatifs