thumbnail Bonjour,

Notre Blogger, Valentin Paluzzi, revient sur la fin d'une époque en Serie A et notamment le départ d'une légende : Alessandro Del Piero.

La fin d'une époque en Italie, indéniablement, les sénateurs du Milan qui s'en vont mais aussi Alessandro Del Piero qui quitte la Juventus. Le club le plus titré d'Italie et le plus populaire dit adieu au meilleur joueur de son histoire. Rien que ça. Même si je ne suis pas juventino, comment ne pas avoir un profond respect et une haute estime de ce joueur mais surtout de cet homme ? 19 saisons de haut niveau avec la Juventus, 705 matches, 290 buts et pas un écart, pas un. Exemplaire sur et en dehors du terrain. Avez-vous vu les images de son dernier match à Turin ? Une ovation de 16 minutes, plus de rappels qu'un Pavarotti des grands soirs. Un tour de terrain alors que la rencontre entre la Juventus et l'Atalanta continuait de se dérouler. Du jamais vu.



On est bien loin du triste spectacle donné par les ultras du Milan lors de la dernière de Maldini à San Siro. De quoi vous réconcilier avec le football et ses supporters. Moi comme beaucoup d'entre vous n'avons jamais connu la Juventus sans Del Piero, il sera difficile de s'y habituer. Mais alors, que retenir de cette brillante carrière ? Une chose par dessus tout, sa décision de rester en Serie B suite à la relégation administrative du club. Del Piero, champion de l'humilité, de toute façon, il n'y a jamais eu de place pour l'égo à la Juventus, ce joueur incarne ce club à la perfection. Del Piero est devenu la Juve. Meilleur buteur donc en Serie B, retour parmi l'élite ? Meilleur buteur en Serie A, c'est ce qui m'a le plus marqué et ce qui résumé parfaitement ce champion, qui a dû toujours faire ses preuves, car volontiers remis en question par la presse et ses détracteurs, plus envieux qu'autre chose.

Sa dernière saison aura connu quelques polémiques, Agnelli qui annonce son départ dès octobre dernier, une jolie maladresse. Lui aurait voulu continuer, mais quoi de mieux que de finir sur un scudetto invaincu, prenant une belle revanche sur le destin de 2006 ? Non, Alex peut s'en aller le cœur léger, le sentiment du devoir accompli. Del Piero s'en va. Ses supporters restent, orphelins et inconsolables. Et nous, on se lève et on applaudit. Bravo et merci.


Lisez ICI l'intégralité du Blog "Calcio Football Club"

Valentin Paluzzi est le fondateur et rédacteur en chef de Calciomio

Relatifs