thumbnail Bonjour,

La Juve peut devenir championne dimanche si elle bat Cagliari et que dans le même temps, Milan ne remporte pas le derby contre l'Inter lors de la 37e et avant-dernière journée.

Nouvelle balle de match pour la Juve. Mais la "Vielle Dame" ne va-t-elle pas trembler comme mercredi? Contre Lecce, elle a craqué en fin de match (1-1) sur une terrible erreur d'un de ses plus grands champions, le gardien Gianluigi Buffon. La Juve a encore un point d'avance et garde son destin en mains. Elle affronte Cagliari à Trieste (nord-est), car le club sarde, déjà assuré de son maintien ne veut plus jouer dans son stade à moitié insalubre. L’Inter peut lui rendre un énorme service en battant Milan lors du derby lombard.

Choisir entre ses pires ennemis

L'équipe d'Antonio Conte a lâché beaucoup de points contre des 'petits' cette saison et de mauvais présages rappellent qu'en 2000 elle avait laissé le titre à la Lazio Rome avec pourtant 5 points d'avance à trois journées de la fin... Massimo Cellino, l'explosif président de Cagliari, a promis que ses joueurs donneraient tout contre les 'Juventini' qu'il juge "arrogants". Le match a été décalé à 18h45 pour que la Juve joue en même temps que le Milan, à la demande générale. La pression monte autour de la Juve, et la bourde de Buffon au moment où les nerfs doivent être solides a redonné vie au Milan.

Mais les "Rossoneri" ont un match bien difficile pour profiter d'un éventuel faux pas du leader. Et l'Inter se retrouve en faiseur de roi au milieu de ses deux pires ennemis... "Juve ou Milan, pour nous c'est pareil", soupire le président intériste, Massimo Moratti, qui s'accroche encore à son mirage de Ligue des champions. Les "Nerazzurri" doivent s'imposer pour garder une chance d'accrocher la troisième place.

Mais le dernier ticket pour la C1 devrait plutôt se jouer entre Naples et l'Udinese, à égalité de points (le Napoli devance les "Petits Zèbres" dans la confrontation directe). Les équipiers d'Edinson Cavani, buteur lors des quatre derniers matches, se rendent à Bologne, qui n'a plus rien à jouer, et l'Udinese reçoit le Genoa, toujours sous la menace de la relégation avec seulement trois longueurs d'avance sur Lecce, 18e et premier relégable. La Lazio Rome, à deux points, s'efforcera à l'Atalanta Bergame d'entretenir son rêve, mais comme l'Inter, devancée de 3 points par Naples et Udine, son sort ne dépend plus d'elle. L’Inter n’a donc pas le luxe de favoriser tel ou telle équipe. Il doit d’abord penser à lui.

Relatifs