thumbnail Bonjour,

Le blog du foot italien revient sur la performance du banni, Zlatan Ibrahimovic...

Trois buts, un par match de suspension que lui a attribués la justice sportive italienne, Ibrahimovic signe son retour comme il se doit. Je peux vous assurer que le suédois a été vraiment impressionnant à Palermo (où le Milan y laissait des plumes chaque année), c'était pratiquement une frappe = un but, le tout en une vingtaine de minutes. Et encore Viviano l'a privé d'un incroyable quadruplé en une mi-temps. Zlatan est donc revenu en forme et est plus décisif que jamais, 18 buts en 20 matches disputés, son record personnel est de 25 il y a trois ans avec l'Inter, et y a de quoi se demander si à plus de 30 ans, cet Ibrahimovic n'est pas le meilleur que l'on ait vu ?



Bon, voir Ibrahimovic empiler des buts en championnat n'est pas une nouveauté vous allez me dire, et vous avez raison. Mais, cette année, il a pris une autre dimension, il est devenu un attaquant tout terrain, le regista (comme on dit en italien) du Milan, c'est lui. Il marque, il passe, il presse, il descend récupérer des ballons, bref il fait tout et surtout il est beaucoup moins individualiste. Cette saison, il semble aussi avoir également haussé son niveau de jeu en Champions League, 5 buts en 5 matches, de belles perfs face aux gros que sont le Barca et Arsenal, ce qui auparavant été clairement son talon d'Achille. Le Milan peut faire un beau parcours avec lui.

Certains font même de lui un possible ballon d'or, et si la Suède était l'équipe surprise du prochain Euro, emmenée par un Ibrahimovic irrésistible ? Pourquoi pas, ça n'a rien d'impossible. En tout cas, alors que le sprint scudetto s'apprête à être lancé, on sait ce qui différencie pour le moment le Milan de la Juventus. La vieille dame peinant à conclure ces actions de but, alors que Zlatan rend facile les tentatives les plus compliquées. Zlatan, facteur scudetto, un scenario déjà vu. Je ne suis pas fan du personnage, trop arrogant et infidèle à mon gout, et bien trop violent. Mais il faut reconnaitre que le Ibra version 2011-2012 est un sacré millésime, et en juin prochain, on parlera peut-être de la saison de sa consécration.

Valentin Paluzzi est le créateur et rédacteur en chef de Calciomio

Découvrez, réagissez sur le blog du Calcio Football Club

Relatifs

From the web