thumbnail Bonjour,
Humeur - Sérieux, c’est quoi ce onze mondial?

Humeur - Sérieux, c’est quoi ce onze mondial?

Getty Images

Hier, Messi a été nommé ballon d’or pour la quatrième fois. Bon, on peut discuter du choix, mais dans le fond, c’est logique. En revanche, le onze mondial …

Casillas - Daniel Alves, Piqué, Sergio Ramos, Marcelo - Xabi Alonso, Xavi, Iniesta - Messi, C. Ronaldo, Falcao.

Voici le onze dévoilé par la Fifa. Que des joueurs de Liga. Cinq joueurs du Real, cinq du Barca, afin de ne pas faire de jaloux, et pour la diversité, Falcao, de l’Atletico Madrid. Pour figurer dans le onze de la Fifa 2012, il valait donc mieux jouer en Liga cette saison. A croire que l’Euro ou la Ligue des Champions n’ont pas compté cette saison. Non, apparemment, les votants ont lâché Canal pour s’inscrire à Beinsport.

Cette décision d’axé le football sur la Liga espagnole n’a pas été du gout de tout le monde : « Je ne comprends pas pourquoi le onze de l’année ne compte que des joueurs de Liga. Dans les rangs de devant (lors de la cérémonie, ndlr), il y avait certaines personnes qui n’y croyaient pas. » Fulmine Lothar Matthäus, tandis que certains joueurs comme Ashley Cole le prennent avec humour et demandent sur Twitter un passeport espagnol.

Car en effet, lors de cette saison riche en émotion, comment ignorer l’épopée de Chelsea en Ligue des Champions, avec un Drogba épique, Ashley Cole ou encore Ivanovic sur les côtés qui auront été crucial dans la victoire finale. Que dire en défense d’un Hummels vainqueur du championnat allemand et auteur d’un Euro exceptionnel, tandis que Piqué a fait plus parler de lui pour ses prouesses (et pour cela, respect) avec Shakira, que pour ses performances sur le terrain. L’Euro justement, a vu l’Espagne triompher, et il est donc normal qu’une partie de la Roja fasse partie de ce onze.

Mais franchement, la plus grosse injustice n’est pas l’absence d’Andrea Pirlo ? Le meneur de jeu barbu a redonné le Scudetto à la Juve, avant d’enfiler le maillot de la Squadra pour les emmener en finale de l’Euro. Des performances à couper le souffle pour un joueur de 32 ans que certains croyaient mort. Tellement mort qu’ils ont préféré le refiler gratuitement à l’ennemi turinois. Certaines injustices qui nous permettent de nous demander si la Fifa est bien placée pour élire des joueurs et attribuer des prix.

Relatifs

From the web