thumbnail Bonjour,

Après trois semaines de matches de haut niveau, l'Euro 2012 a pris fin et l'Espagne a - de nouveau - soulevé le trophée. Goal.com vous propose l'équipe-type du tournoi.

C'est fini. Après trois semaines de matches de haut niveau, l'Euro 2012 a pris fin et l'Espagne a - de nouveau - soulevé le trophée. Goal.com vous propose l'équipe-type du tournoi.

Dans les buts, Iker Casillas a été inpeccable. Il n'a concédé qu'un seul petit but durant tout le tournoi, c'était lors du premier match contre l'Italie. Il est, ensuite, resté invaincu. Il a également été l'auteur d'un arrêt décisif lors de la demi-finale contre le Portugal aux tirs au but.

Passage à la défense. Vasilis Torosidis a été une belle surprise pour la Grèce sur le côté droit. Pepe a été un élément précieux, toujours constant et intimidant pour l'équipe du Portugal. Il peut être considéré comme un des perdants malchanceux des demi-finales. Gerard Piqué a été critiqué pour une saison irrégulière avec Barcelone, mais il a été immense pour la Roja.  Son coéquipier, Jordi Alba, a été une révélation sur le côté gauche et a inscrit son premier but international lors de la finale.


Au milieu de terrain, Sami Khedira a montré combien il s'est amélioré en tant que joueur tout au long du tournoi, avec des performances dynamiques. Pendant ce temps, Andrea Pirlo a impressionné son monde. Il a apporté son excellente forme sous le maillot de la Juventus avec lui. Auteur d'une compétition excellente, de coups de pied arrêtés, et d'un pénality inscrit en «Panenka» comme bonus. Son coéquipier, Daniele De Rossi, était à peu près partout, littéralement, comme il a commencé dans en défense et a ensuite évolué au milieu de terrain avec plus d'énergie et d'entraînement que quiconque à l'Euro 2012.

Les courses incisives  d'Andres Iniesta et ses touches rapides ont permis à l'Espagne de contrôler  les matchs, y compris la finale. David Silva, quant à lui, a été sensationnel en inscrivant deux buts lors de la campagne, y compris un superbe but de la tête lors de la finale à Kiev , ainsi que trois mentions passes décisives.

Enfin, après des débuts médiocres, Cristiano Ronaldo a explosé avec deux matches de haut niveau contre Pays-Bas et la République tchèque.



CASILLAS
Note moyenne : 3.08
ESPAGNE
Matches: 6 But concédé: 1

TOROSIDIS PEPE PIQUE
JORDI ALBA
 Note moyenne: 2.75 Note moyenne: 3.40 Note moyenne: 3.00
Note moyenne: 3.17
GRECE
PORTUGAL ESPAGNE ESPAGNE
Matches: 4 Buts: 0
Matches: 5 Buts: 1
Matches: 6 Buts: 0
Matches: 6 Buts: 1

KHEDIRA
PIRLO DE ROSSI
Note moyenne: 3.40 Note moyenne: 3.33
Note moyenne: 3.25
 
ALLEMAGNE  ITALIE ITALIE
Matches: 5 Buts: 1
Matches: 6 Buts: 1
Matches: 6 Buts: 0

INIESTA
SILVA
Note moyenne: 3.58
Note moyenne: 3.00
 
ESPAGNE ESPAGNE
Matches: 6 Buts: 0
Matches: 6 Buts: 2

RONALDO
Note moyenne: 3.20
PORTUGAL
Matches : 5 Buts :  3

Relatifs