thumbnail Bonjour,

Bastian Schweinsteiger a tressé des lauriers jeudi à son avant-centre Mario Gomez, auteur de deux buts contre les Pays-Bas (2-1) mercredi.

"Je dois dire, pour être honnête que j'étais épaté, parce que je n'avais jamais vu Mario s'emmener une balle comme ça", a déclaré le vice-capitaine allemand. "Ensuite il la met au fond et j'étais sous le choc au début. S'il continue à faire des trucs comme ça il va falloir faire attention à ce qu'il ne parte pas au Brésil", a-t-il ajouté, provoquant l'hilarité des journalistes venus à la conférence de presse au camp de base allemand à Gdansk (Pologne). Plus sérieusement, il a classé son coéquipier au Bayern et en équipe nationale dans la même classe que l'Ivoirien Didier Drogba, ces attaquants "qui marquent des buts avec pratiquement zéro occasion".

Relatifs