EdF - Une série qui commence à impressionner

Mercredi, face à l’Estonie, l’Equipe de France a aligné son 21e match sans défaite. Une belle série qui commence à approcher les plus notables de l’histoire.
3 septembre 2010. C’est la date de l’ultime revers concédé par l’Equipe de France. C’était au Stade de France, à Saint-Denis, au tout début des éliminatoires de l’Euro 2012. Depuis, la sélection de Laurent Blanc n’a donc plus perdu le moindre match. Elle en a disputé 21, remportant 15 d’entre eux et faisant six matches nuls. Une série admirable, même si, pour le moment, on n’en parle pas forcément beaucoup. D’abord parce qu’entre temps, elle n’a joué aucune rencontre de tournoi majeur, mais aussi parce que les différents adversaires rencontrés étaient de faible calibre où alors n’étaient pas au top de leur forme (Brésil, Angleterre et Allemagne).

Mine de rien, cette succession de matchs sans le moindre accroc est un grand accomplissement. Le deuxième le plus important de l’histoire de cette sélection, derrière celui réalisé par l’équipe d’Aimé Jacquet entre 1993 et 1996. A noter que la bande à Jacques Santini a fait aussi bien entre 2002 et 2004 (21 matches). Cette constance dans les résultats va quand même être mise à rude épreuve dans les prochaines semaines avec la tenue de l’Euro 2012. Le défi qui se propose à Ribéry et consorts sera donc de prolonger au plus loin la série en question. S’ils y parviennent, non seulement ils auront une bonne chance de remporter la compétition, mais ils ne seront plus qu’à quelques matches près du record mondial, détenu conjointement par le Brésil et l’Espagne.

Goal.com vous dresse les meilleures séries d’invincibilité des plus grandes nations de football.

LES MEILLEURES SERIES D'INVINCIBILITE
Angleterre - 20  matches
Du 15 mars 1890 au 16 mars 1896
Sélectionneur : Comité de sélection

L’équipe d’Angleterre, qui affronte la France à l’occasion du premier match d’Euro, a connu une série de 20 matches sans le moindre faux-pas. Mais cette série commence à sérieusement dater puisqu’elle remonte au 19e siècle. A l’époque, les Three Lions n’avaient même pas de sélectionneur, puisqu’ils étaient dirigés par un comité qui était censé réunir les meilleurs joueurs du pays. Cette régularité n’a pas pu être récompensée, puisque ni la Coupe du Monde, ni l’Euro n’avaient encore vu jour. L’équipe anglaise d’aujourd’hui serait bien inspirée d’effacer au plus vite ce vieillissant record.

   
Allemagne (ex-RFA) - 23 matches
Du 11 octobre 1978 au 1er janvier 1981
Sélectionneur : Jupp Derwall

L’âge d’or du football allemand remonte à la fin des années 70 et au début de ceux de 80. Et c’est à cette période là que la Nationalmannschaft est restée le plus longtemps sans défaite. Dirigée par un certain Jupp Derwall, elle a donc connu un long moment de grâce, dont le principal fait d’arme aura été la conquête du Championnat d’Europe des Nations en 1980. Entamée un soir d’octobre 1978 face à la Tchécoslovaquie, cette série s’est achevée le 1er janvier 1981 face à l’Argentine (1-2). Le clap de fin aurait pu signer la fin d’une épopée, mais il n’en a rien été puisque la RFA a su ensuite rebondir en disputant notamment trois finales de Coupe du Monde consécutive. Parmi les fers de lance de cette talentueuse génération, on peut citer Karl-Heinz Rummenigge, Uli Stielike, Hans Brieger et Paul Breitner.

   
Italie - 30 matches
Du 24 octobre 1935 au 20 juillet 1939
Sélectionneur : Vittorio Pozzo

Tout comme l’Angleterre, l’Italie doit se plonger dans les archives pour trouver la trace de sa plus longue série d’invincibilité. Elle fut réalisée juste avant la seconde guerre mondiale. Sous le régime de Mussolini, la Squadra Azzura était la seule véritable fierté de la national à l’échelle internationale et cela fut apparent à travers ses résultats. Sous la coupe de l’illustre Vittorio Pozzo, elle a non seulement conquis deux Coupes du Monde d’affilée (1934 et 1938), mais a aussi aligné donc 30 rencontres sans trébucher. A noter, cependant, qu’il existe un petit bémol dans cette donnée. Le 21 mars 1937, les Italiens perdaient contre l’Autriche (0-2), mais le match fut arrêté à la 61e minute. Pour ceux qui considèrent cette série comme faussée, celle qui suit immédiatement est celle de la sélection 2004-2006, invaincue pendant 25 matches de rang.

   
France - 30 matches
Du 16 février 1994 au 30 novembre 1996
Sélectionneur : Aimé Jacquet

Comme celui de l’Italie, le record de la France est de 30 matches sans défaite. Les Bleus l’ont réalisé juste avant de conquérir le premier titre mondial. Il s’agissait donc alors d’un signe avant-coureur de la solidité qu’affichaient les Tricolores en cette période. L’artisan de cette série est Aimé Jacquet. Arrivé à la tête de la sélection juste avant le fiasco du Mondial 1994, ce dernier a réussi à ré-instaurer une certaine rigueur défensive, symbolisée par un nombre important de rencontres sans le moindre but encaissé. Le point de chute de cette équipe est survenu à Copenhague. Un soir de novembre 1996, Zinedine Zidane et ses coéquipiers ont perdu 1-0 face au Danemark. Pour précision, les Bleus avaient auparavant participé à l’Euro. Ils se sont faits sortir par la République Tchèque en demi-finale. Une élimination qui ne fut concédée qu’aux tirs au but. Enfin, dernière remarque, il a fallu attendre l’année 2000 et une défaite face aux Pays-Bas face à l’Euro pour voir les Bleus chuter pour la première fois en match de compétition depuis 1993.

   
Argentine - 31 matches
Du 19 février 1991 au 8 aout 1993
Sélectionneur : Alfio Basile

Alors qu’elle sortait d’un Mondial 1990 frustrant avec une défaite concédée en finale contre la RFA, l’Argentine n’est pas restée trop longtemps sans réaction. Après cette désillusion, les Albiceleste, coachés par Alfio Basile, entamaient une remarquable série de trente matches sans défaite. Emmenés par un Gabriel Batistuta, qui était alors au tout début de sa carrière, ils ont enchainé les bons résultats, remportant notamment deux Copa America consécutives (1991 et 1993). C’est d’ailleurs les deux derniers titres remportés par ce pays à l’échelle internationale. Diego Maradona n’a contribué que partiellement à ce bel accomplissement. La période de grâce de cette sélection a fini par prendre fin lors d’un match éliminatoire pour le Mondial. A Baranquilla, elle fut défaite par la Colombie (2-1).

   
Brésil - 35 matches
16 février 1993 au 18 janvier 1996
Sélectionneur : Claudio Alberto Parreira & Mario Zagallo

Sélection la plus titrée en Coupe du Monde, le Brésil détient logiquement le record de la plus longue série d’invincibilité. Il fut réussi entre 1993 et 1996. Deux sélectionneurs ont façonné ces brillants résultats. Carlos Alberto Parreira d’abord, puis son adjoint Mario Zagallo, qui avait pris sa succession à la tête de l’équipe à la suite du Mondial victorieux aux Etats-Unis. Même s’ils ne pratiquaient pas leur meilleur de football à cette période, les Auriverde présentaient une équipe des plus compétitives, dont les figures de proue étaient Romario et Bebeto. Pour la petite histoire, la série qui fut entamée après un faux-pas à Cologne contre l’Allemagne (2-1) s’est arrêtée à l’occasion de la Gold Cup 1996 face au Mexique (2-0).

   
Espagne - 35 matches
Du 7 février 2007 au 20 juin 2009
Sélectionneur : Luis Aragones & Vicente Del Bosque

Victorieuse des deux dernières compétitions internationales, l’Espagne s’est déjà hissée au niveau des meilleures sélections de l’histoire. Les deux titres le prouvent, mais aussi le fait que pendant 28 mois d’affilée ils n’ont pas connu la moindre revers. C’était entre février 2007 et juin 2009. Sous la houlette de Luis Aragones, puis celle de Vicente Del Bosque, les Ibériques ont enchainé les performances de grande classe, suscitant l’admiration de toute la planète football. Le point d’orgue de cette série a, bien sûr, été la victoire lors de l’Euro 2008. La belle histoire s’est arrêtée en Afrique du Sud à l’occasion de la Coupe des Confédérations. En demi-finale, Torres et consorts, alors complètement épuisés, ont perdu face aux Etats-Unis (0-2). Cette défaite ne les a cependant en rien freiné dans leur élan, puisqu’ils sont repartis de plus belle pour aller conquérir le plus beaux des trophées, celui de la Coupe du Monde.


A lire aussi :


Tout sur l'Euro 2012