thumbnail Bonjour,

Dans un entretien exclusif à l'AFP, le président de l'UEFA, Michel Platini, s'est exprimé au sujet de l'équipe de France et de ses chances à l'Euro.

Dans un entretien exclusif à l'AFP, le président de l'UEFA, Michel Platini, s'est exprimé au sujet de l'équipe de France et de ses chances à l'Euro.

"A la France de montrer ses talents"

Le président de l'UEFA a ainsi livré son opinion sur les favoris à l'Euro 2012 qui débutera le 8 juin prochain. Pour Michel Platini, cela ne fait aucun doute , l'Espagne et l'Allemagne sont les grands favoris de la compétition en Pologne et en Ukraine. "Pour les favoris, je fais toujours la différence entre ceux qui peuvent gagner et ceux qui sont difficiles à battre. Je mets donc l'Allemagne et l'Espagne dans la première catégorie et après pratiquement tous les autres, car jouer le Danemark, le Portugal, l'Italie, la France, ce sera compliqué, il ne faut pas oublier que la Grèce a gagné en 2004. L'Espagne a une grande expérience, l'Allemagne est un peu plus jeune, elle a faim. L'Espagne voudra conserver son titre avec une formidable génération. On va voir des matches extraordinaires avec ces équipes qui ont fait des sans faute dans les qualifications, des joueurs qui ont montré qu'ils sont costauds. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils ont déjà gagné.

Michel Platini a également livré ses impressions sur l'équipe de France. S'il estime qu'elle ne fait pas partie des favories de cette compétition, l'ancien international français a confié qu'il avait été agréablement surpris pas l'équipe de Laurent Blanc ces derniers mois. "Elle a été intéressante contre l'Allemagne en amical le 29 février (victoire 2-1), ça m'a très agréablement surpris. C'est une équipe qui n'est pas la favorite, à elle de montrer ses talents. Le 29 février, il y avait quelque chose, il y avait une idée, le match en Allemagne a été intéressant, c'était mieux que pendant les qualifications. Laurent Blanc a mis une équipe qui jouait. En tant que supporteur de l'équipe de France, c'était comme un déclic, quelque chose qui te laisse espérer du positif. Il y avait une belle image sympa. Battre l'Allemagne, quel plaisir. Je devais y aller, à ce match, mais je n'ai pas pu, quel dommage".

Pour égaler le record de buts marqués dans un Euro, détenu par Michel Platini, il faudra trouver le chemin des filets à neuf reprises. Tous les attaquants espèrent y parvenir même si le président de l'UEFA aimerait garder encore un peu son record. "Ce serait bien de le garder après cette phase finale là, car après l'Euro passera à des matches de plus, avec 24 équipes: ce n'est plus du jeu (rires). Mais c'est beau que le président de l'UEFA soit le meilleur buteur, c'est rare. Ah, si j'avais pu être en forme pendant cet Euro-1984 (rires)!"

Relatifs

From the web