thumbnail Bonjour,

A moins d'une semaine du début de l'Euro 2012, l'Italie inquiète fortement après sa défaite face à la Russie en match amical (0-3).

Sans doute la tête ailleurs, l'Italie a totalement sombré en match amical face à la Russie (0-3). Une défaite pesante et inquiétante qui remue une nouvelle fois toute l'Italie après un nouveau scandale de matchs truqués en Serie A. La question est alors de savoir si la sélection transalpine sera suffisamment prête pour aborder l'Euro 2012 dans de bonnes conditions.

"Nous serons prêts pour l'Euro"

Alors que l'Italie est une nouvelle fois secouée par un scandale de matchs truqués en Serie A, sa sélection n'a pas vraiment rassurée avant le début de l'Euro 2012. Défaits en match amical face à la Russie (0-3), les Italiens n'ont plus que neuf jours pour préparer leur match d'ouverture de l'Euro face à l'Espagne. "C’est dommage parce que les épisodes ne nous ont pas aidé mais nous avons souffert. C’est notre troisième rencontre en huit mois, il faut travailler et corriger tout cela. Les joueurs sont déjà prêts sur de nombreux points mais ce n’est pas suffisant" a souligné le sélectionneur italien Cesare Prandelli. Et si ce revers semble très inquiétant ce n'est pas seulement le score qui en est la cause, mais également les errements défensifs italiens. La charnière centrale composée de Bonucci et Barzagli aura souffert de nombreuses fois face à notamment Shirokov, auteur d'un doublé. Et si sur le côté gauche, Balzaretti a répondu présent, ça n'a pas été le cas pendant tout le match de son homologue du côté droit, Maggio. "Le problème de la défense ? Ça vient aussi de l’attaque, il faut de l’équilibre dans tous les domaines" souligne le sélectionneur italien.



Seul point positif de la soirée pour les Italiens: l'attaque. Cesare Prandelli avait décidé d'associer Mario Balotelli et Antonio Cassano à la pointe de l'attaque italienne. Et le moins qu'on puisse dire c'est que les deux buteurs transalpins ont réussi à démontrer que leur association était de loin le meilleur choix pour la sélection italienne. Cassano passeur pour Balotelli puis Balotelli passeur pour Cassano, les deux compères se sont cherchés et se sont trouvés à plusieurs reprises. Néanmoins, cela n'a pas suffit à l'Italie pour trouver la faille dans la défense russe bien gardée par Akinfeev. "Paradoxalement, c’est mieux d’avoir perdu ce soir. Nous revenons ainsi les pieds sur terre. Je reste convaincu que nous serons prêts pour l’Euro" a déclaré Prandelli après la rencontre. Les Italiens ont un peu plus d'une semaine pour se préparer avant de défier l'Espagne en match d'ouverture du groupe C, le 10 juin prochain. Un choc européen qui pourrait permettre à la Squadra Azzurra de retrouver son standing pour le moment disparu.

.

Relatifs