thumbnail Bonjour,

Après avoir rassemblé une partie de ses internationaux, Cesare Prandelli, le patron de la Squadra Azzura, a étalé ses envies en vue de l'Euro.

Qualifiée sans encombre pour le championnat d'Europe des Nations, la sélection italienne fait logiquement partie des candidats au sacre continental. Même si elle réussit mieux en Coupe du Monde, la Nazionale va donc se rendre en Ukraine avec ce prestigieux statut à honorer. Ça ne sera pas de tout repos. Cesare Prandelli, son sélectionneur, le sait. Et c'est pourquoi il évite, pour le moment, à ajouter une pression supplémentaire sur les épaules de ses joueurs. Lors du premier rassemblement, qui se déroule dans le fameux centre de Coverciano, il a ainsi surtout mis sur l'accent sur le devoir d'être irréprochable en dehors du terrain. En attendant éventuellement de l'être sur.

Balotelli est prévenu

« Notre objectif premier est de créer un climat de grand enthousiasme et avoir cette envie d'être généreux » a concédé l'ancien coach de la Viola, « je voudrais qu'on donne l'impression d'une équipe qui a bien travaillé et qui attaque cet Euro en ayant conscience de vivre un événement unique ». Un message fédérateur qu'il espère ne pas avoir à répéter. « Il faut avoir le sourire aux lèvres et éviter les tensions et les polémiques. Montrer de la joie et de la bonne humeur » a-t-il poursuivi. Cela fait beaucoup de requêtes, mais il n'y en a assurément pas de trop à l'heure d'aborder une compétition longue de trois semaines au minimum.

La demande faite par Prandelli s'apparente à un ordre, et elle est adressée principalement aux oueurs réputés comme étant turbulents. C'est le cas notamment de Mario Balotelli. L'enfant terrible du football italien va vive son premier tournoi international s'il est retenu et sa personnalité pourrait donner lieu à quelques frictions dans le vestiaire. « Il faut qu'il fasse parler de lui seulement sur le terrain » a prévenu le patron. Et s'il n'est pas assez mature pour répondre à cette simple exigence, il peut être facilement sacrifié au profit d'autres joueurs plus matures, bien que moins talentueux. « J'ai ma liste des 23 en tête, mais je suis prêt à revoir mes idées ces jours-ci » a lancé pour conclure Prandelli.

A lire aussi :

Tout sur l'Euro 2012
Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs

From the web