thumbnail Bonjour,

A la veille de la pré-liste de Laurent Blanc concernant les internationaux évoluant en Ligue 1, Goal.com vous propose une revue d'effectif.

Alors que le championnat français a peu être découvert le visage de son champion lors de la 37e journée, Laurent Blanc s’apprête à délivrer sa pré-liste concernant les internationaux français évoluant en Ligue 1. Une liste qui, au contraire de la liste étrangère, devrait être plus épaisse, même si au final, le lot de doutes y est plus grand. 

 

Ils en seront 

Avec un groupe majoritairement composé de pensionnaires de Ligue 1 lors du dernier rassemblement des Bleus, Laurent Blanc n'a fait que confirmer la tendance actuelle concernant les internationaux français : Peu évoluent à l'étranger et peu sont aujourd'hui en condition de réclamer une place claire au seins de l'équipe de France. Mais la tendance sur le territoire français n'est guère plus réjouissante. Car si le nombre de candidats semble supérieur, il est également composé de joueurs dans la zone grise et dont la situation mérite sans doute un dernier examen avant le départ pour l'Ukraine et la Pologne en juin prochain.

Il est d'ailleurs peu surprenant de constater que la plupart des certitudes du sélectionneur français concerne avant tout le poste de gardien. Les trois portiers régulièrement appelés par Laurent Blanc évoluent en effet tous en Ligue 1, et ceux capables de concurrence la troisième place occupée par Cédric Carrasso, sont également joueur de Ligue 1 (Mickaël Landreau, Stéphane Ruffier, Benoit Costil). Dans la logique, on devrait retrouvé Hugo Lloris et Steve Mandanda en numéro un et deux. Vient ensuite Yann M'Vila, auteur d'une deuxième partie de saison difficile, mais incontestable pilier de l'équipe de Laurent Blanc depuis que le "président" a pris les rennes des Bleus. Loïc Rémy devrait également être de la partie, à moins que sa blessure aux adducteurs face à Auxerre lors de la 37e journée (3-0), ne le tienne éloigner des terrains trop longtemps. Par ailleurs Jérémy Menez, qui continue de se montrer en grande forme avec le PSG, ne devrait pas non plus se faire de souci pour sa place. Olivier Giroud, actuel meilleur buteur de Ligue 1 peut s'appuyer sur sa très belle saison et performance en Allemagne pour réclamer une place, et Mathieu Debuchy, auteur d'une belle saison et également à son avantage face à la Mannschaft devrait logiquement remplacer Bakary Sagna sur le poste de latéral droit. Anthony Réveillère dans une bonne forme avec l'OL devrait jouer les suppléants. 

 

 

 

 

Y croire et espérer

Plus loin se trouve ensuite un groupe de joueur dans le doute malgré la confiance du sélectionneur. Des joueurs comme Alou Diarra, Guillaume Hoarau ou Mathieu Valbuena, qui malgré leur présence presque inévitable dans le groupe des Bleus lors des dernières regroupements, peuvent sans doute sentir la concurrence des Matuidi, Gomis et Menez qui offrent un meilleur rendement et un meilleur niveau de jeu à l'approche de la compétition. Même chose pour Mamadou Sakho ou Marvin Martin, réguliers du groupe mais dans une période difficile en club, que cela soit à cause de blessures à répétitions ou d'un rendement très inconstant. Morgan Amalfitano, qui est apparu comme une réelle alternative sur le flanc droit illustre la mauvaise période que vit son club. A bout physiquement et mentalement, l'ex-lorientais fera sans aucun doute parti des joueurs qui auront besoin de se « recharger » avant la compétition, comme l'a annoncé Laurent Blanc.

Enfin, les outsiders, pour leur rendement ou simplement le fait qu'ils ne sont jamais apparu dans les plans du sélectionneur, peuvent garder une petite chance d'être de la partie. Yoann Gourcuff, qui a très peu jouer  cette saison, aura bien du mal à faire peser ses 5 derniers matchs avec l'OL. Mapou Yanga-Mbiwa pourrait  être le principal concurrent de Mamadou Sakho sur le territoire français, et Rio Mavuba pourrait venir chahuter Alou Diarra et le parisien Blaise Matuidi. Le coéquipier de l'ex joueur de l'ASSE, Kevin Gameiro doit également sentir sa cote baisser aussi rapidement que son temps de jeu en cette fin de saison et nul doute qu'il aura besoin d'une belle dose de chance pour réapparaitre dans un groupe qui ne comptera sans doute pas plus de trois attaquants purs. Rod Fanni qui a évolué comme défenseur latéral et défenseur central peut jouer la carte de la polyvalence et essayer de chiper une place en défense. Enfin le lillois Dimitri Payet, appelé en Aout dernier peut garder de minces espoirs grâce à sa fin de saison solide du coté du champion de France.

 

 

 

 

Relatifs