thumbnail Bonjour,

Interrogé dans L'Equipe de mercredi, Laurent Blanc a confirmé qu'il n'excluait pas de faire appel à Gourcuff et Ben Arfa.

Interrogé dans L'Equipe de mercredi, avant la divulgation de sa première pré-liste concernant les joueurs français évoluant dans les championnats étrangers, ce mercredi, Laurent Blanc a confirmé qu'il n'excluait pas de faire appel à Gourcuff et Ben Arfa.

Ben Arfa pressenti, le doute pour Gourcuff

L'heure du premier verdict a sonné avec la divulgation mercredi par Laurent Blanc d'une pré-liste de l'équipe de France pour l'Euro-2012 (8 juin-1er juillet) concernant les joueurs évoluant à l'étranger avec Hatem Ben Arfa comme principale inconnue. L'ancien Marseillais, auteur de plusieurs actions de grande classe avec Newcastle cette saison et dont la cote n'en finit pas de grimper, n'est plus réapparu en bleu depuis août 2010. Mais sa technique unique, sa vitesse et sa capacité de percussion pourraient fortement aider des Tricolores en manque de certitudes offensives. « On le savait capable de réaliser les choses qu'il accomplit aujourd'hui, déclare le sélectionneur des Bleus. Ce qui est intéressant, c'est qu'il est redevenu physiquement performant. Ce qui me plaît, c'est qu'il a décidé d'inclure son talent dans le collectif. (...) Depuis notre match en Allemagne (victoire 2-1, le 29 février), peu de joueurs ont émergé, à l'exception d'Hatem Ben Arfa».

Comme il l'avait confié il y a quelques jours dans Téléfoot, Laurent Blanc n'a également pas exclu de retenir Yoann Gourcuff pour le prochain Euro, malgré sa saison très compliquée avec l'Olympique Lyonnais. Toutefois, une convocation mercredi prochain créerait tout de même la surprise. "Dans la logique que j'ai retenu, non c'est trop peu (ndlr: son temps de jeu pour prétendre à l'Euro). Dans l'absolu, faire appel à lui est illogique et si, durant sa longue absence, quelqu'un avait pris les clés à son poste, personne ne se poserait la question. Mais ce n'est pas le cas. Aujourd'hui, Yoann n'est pas prêt physiquement, mais quand tu réfléchis bien, il ne faut pas être aussi fermé sur son cas".

Des problèmes au milieu

Comme il l'affirme dans l'équipe, Laurent Blanc a pratiquement sa liste des 23 en tête. Mais si sa réflexion est presque terminée, le coach des Bleus avoue qu'il lui reste néanmoins quelques interrogations au niveau du milieu de terrain. "J'ai presque en tête la liste des 23. Mes dernières hésitations portent sur un secteur qui est notre problème depuis un long moment : le coeur du jeu. On souffre au milieu de terrain d'un manque de hiérarchie et d'un manque de joueurs avec un vécu international. Des joueurs qui ont le potentiel pour être en équipe de France, il y en a. Mais des joueurs qui ont prouvé qu'ils pouvaient vraiment en faire partie, il y en a très peu. Or, où se joue principalement une compétition internationale ? Ici, au coeur du jeu".

Également interrogé sur le rôle dans lequel il compte utiliser Samir Nasri à l'Euro, l'ancien coach des Girondins a affirmé qu'il le voyait plus dans un rôle d'attaquant sur un côté qu'en vrai meneur de jeu."Le petit Samir Nasri peut tenir ce rôle mais ce n'est pas comme ça qu'il est utilisé à City et il doit simplifier son jeu. Lui, Ce n'est pas un vrai numéro 10. Parce qu'il aime dribbler, c'est plutôt un attaquant", a-t-il affirmé.

Relatifs